A Paris, les funérailles low cost font recette

1
392

Le cercueil en pin écolo et les obsèques sans fioriture semblent séduire les Parisiens. Trois mois après le lancement d’une offre low cost inédite à 789 euros TTC sur Internet (contre 1.250 euros en moyenne au minimum), les Services funéraires de la Ville de Paris jugent les premiers résultats encourageants.

Capture-decran-2012-10-09-a-12 A Paris, les funérailles low cost font recette

“Cette offre centrée sur les strictes obligations réglementaires a suscité une centaine de contacts par jour, et près de 200 devis réels en deux mois, ce qui représente 13% des convois funèbres parisiens”, explique la directrice générale adjointe Cendrine Chapel. Un début correct sur un marché parisien hyper-concurrentiel où coexistent 160 points de vente de pompes funèbres.

Un devis avec le strict minimum

Le quart des devis ont ensuite été réalisés, précise la responsable, rappelant que l’offre est réservée à Paris et à certains communes de la petite couronne. Le site, baptisé Révolutions-obseques.fr, propose en quelques clics un devis comprenant le strict minimum : livraison du cercueil, transport avec chauffeur jusqu’au cimetière et planification des obsèques.

Le reste doit être assuré par les familles ou est optionnel : paperasserie administrative et transport du corps, le cas échéant, de la chambre mortuaire au véhicule funéraire. “La famille arbitre les coûts en réalisant elle-même certaines prestations. Ce n’est pas le cas dans un devis classique”, résume Cendrine Chapel.

Des clients plus jeunes que la moyenne

Une enquête menée auprès de 200 clients de l’offre low cost indiquent que ces derniers sont plus jeunes que ceux qui se rendent dans les treize agences classiques des Services funéraires (45-55 ans contre 55-65 ans) et qu’ils privilégient la crémation (83% des cas, contre 45% dans les agences parisiennes). En outre, 60% des demandes concernent des personnes qui ne sont pas encore décédées.

Lire aussi :  La plus grande collection d'art funéraire au monde s'expose au Liban

Pour répondre à de nombreuses sollicitations, le service proposera à partir de l’automne des faire-part électroniques en ligne et des explications plus pédagogiques sur les obsèques. Seul hic : l’offre exigeant que l’on meure à Paris et dans une chambre mortuaire, ce qui est relativement imprévisible, elle ne peut faire l’objet d’un contrat d’obsèques classique. Parisiens prévoyants, s’abstenir.

viaA Paris, les funérailles low cost font recette – Metro.

Votes !

1 commentaire

LAISSER UNE RÉPONSE