Beaumont-sur-Lèze. Le cimetière animalier fête ses 40 ans

0
304

La France compte une vingtaine de cimetières animaliers. Le plus ancien fut créé en 1899 à Asnières près de Paris. L’histoire de celui de Beaumont sur Lèze s’est écrite peu à peu. Tout a commencé en 1972 : Maurice Massonnier a proposé à ses amis proches d’inhumer leurs animaux domestiques chez lui, sur un terrain vaste et boisé. Le propriétaire de ses terres ne se doutait pas à l’époque de la tournure que prendraient les évènements. En effêt, l’idée généreuse a fait son chemin et séduit les amis des animaux du sud Toulousain et des environs.

201209300972_w350 Beaumont-sur-Lèze. Le cimetière animalier fête ses 40 ans

Commencait alors, involontairement, pour Maurice Massonnier, une belle aventure que cet homme au grand cœur poursuivit avec passion et ardeur tout au long de sa vie. Animés par la volonté de garder «leurs bébés» près d’eux après leur mort, de pouvoir venir fleurir leurs tombes, près de chez eux, dans un endroit calme, propice au recueillement, les clients ne se sont pas fait prier ! C’est le paradis pour les animaux… Qu’ils soient à plumes, à poils, dotés de carapace ou d’écailles, chiens, chats, lapins et divers animaux de compagnie de moins de 40 kg y reposent en paix. On compte aujourd’hui 800 sépultures.

Une page s’est tournée en 1991, au décès de Maurice Massonnier qui a laissé derrière lui une œuvre inachevée. Une association a alors été créée pour assurer la continuité et la perrénité de ce lieu de mémoire. Chaque année, début octobre, le cimetière des animaux ouvre ses portes au grand public, c’est l’occasion d’une balade culturelle et agréable car le site est exceptionnel et l’on en ressort empreints d’émotions après lecture des messages d’amour et des souvenirs touchants que laissent les propriétaires qui témoignent chacun à sa manière, leur attachement incroyable à leurs tout petits qui ont partagé leur vie. D’où l’importance pour eux d’un tel endroit !Aussi, samedi 6 et le dimanche 7 octobre, un vibrant hommage sera rendu au fondateur, bienfaiteur et ardent défenseur de ce lieu unique dans la région, pour célébrer le quarantième anniversaire du cimetière animalier et les 20 ans d’existence de l’association «Maurice Massonnier».La Dépêche du Midi

Lire aussi :  Ça s'est passé cette semaine sur Funéraire-Info

viaBeaumont-sur-Lèze. Le cimetière animalier fête ses 40 ans – Haute-Garonne : LaDépêche.fr.

Votes !

LAISSER UNE RÉPONSE