Bientôt Noël : idées cadeaux pour les retardataires en mal d’inspiration

0
322

Il est plus que temps de songer aux achats de Noël. Funéraire Info vous propose une première liste en forme de best of de ce que nous avons vu, lu ou entendu cette année…

Il n’y a rien de pire qu’une liste ou l’on oublierait quelqu’un. Celle-ci n’a pas vocation à être exhaustive, elle correspond simplement à ce qui nous a plu cette année. Un peu dans le désordre, et il manque du monde : les livres que nous n’avons pas encore eu le temps de lire, par exemple.

Et puis, c’est subjectif, en fait. Vous pouvez éplucher notre rubrique culture, et trouver quelque chose qui vous plaît à vous. Ce sont ceux qui m’ont particulièrement plu à moi, rédacteur en chef (sans le titre) de Funéraire Info, et c’était l’occasion de les défendre à nouveau ici. Voilà pourquoi j’utiliserai le je, et que vous n’êtes pas obligés de souscrire à mes choix.

Anne Carol, veuve joyeuse

Premier coup de cœur, la « Physiologie de la veuve » de Anne Carol. Un livre d’histoire très sérieux et très documenté, qui pose dans un style parfait une question : les têtes des décapités continuent elles à vivre après que la lame de la guillotine se soit abattue, et si oui, combien de temps ? L’auteure ne pose pas véritablement la question, elle souligne le fait que la question s’est rapidement posée lors de la mise en place de la peine de mort par guillotine, et dresse le portrait de ceux qui ont cherché à y répondre, et pourquoi. Un voyage à travers l’histoire de « Notre Dame de Monte à Regret » érudit, que le talent de Anne Carol rend passionnant.

Les aventures du Docteur Sapanet

Le Docteur Michel Sapanet, dont nous avions publié ICI l’interview, est médecin légiste, auteur de livres à succès qui racontent son métier et les choses étranges parfois auxquelles il a été confronté. Le tout avec un style enlevé et un humour de bon aloi, qui souligne finalement mieux le monde dans lequel on vit, vu de la lorgnette de la mort, que bien des thèses sociologiques. Ses petites histoires sont un régal, à picorer sans modération.

Lire aussi :  Chronique toussaint du monde : Mexique, Dia de Muertos

Les cauchemars de Sire Cédric

Sire Cédric s’habille en noir et écrit des thrillers efficaces, ou la mort rôde au détour des pages, ou des policières albinos succèdent à des enfants maléfiques, et l’on pourrait se l’imaginer en écrivain misanthrope, reclus dans une bâtisse sinistre, entouré de collections d’objets impies. On est surpris de trouver un passionné, sympathique et accessible, qui tutoie d’emblée et se rend disponible pour les sollicitations. On sent que Sire Cédric se considère comme un fan du genre parmi les autres, qui a simplement la chance de vivre de son talent, et qui nous avait accordé ICI une interview. Il y a beaucoup à glaner dans son œuvre, j’aurai tendance à conseiller, pour commencer, « L’enfant des cimetières », mais tout est affaire de goût.

Tolkien l’enchanteur

A l’occasion de la sortie au cinéma du film de Peter Jackson qui l’adapte, pourquoi ne pas relire « Bilbo le Hobbit » de Tolkien ? Oui, relire. Parce qu’il fait partie des dix livres qu’il faut avoir lu dans sa vie, et nous sommes absolument certain que vous, lecteur de qualité, le connaissez déjà par cœur, mon préssssieux… Allez, filez le lire, illico, et que je ne vous y reprenne plus.

Daniel Giraudon, sa charrette, son cheval noir…

Daniel Giraudon est ce qu’on appelle un bretonnant, à savoir qu’il parle Breton et se passionne pour son patrimoine. Pas en amateur : l’homme est enseignant à l’Université de Bretagne Occidentale, et chercheur au CRBC (Centre de Recherche Bretonne et Celtique). Et ces différents aspects transparaissent parfaitement dans son livre : l’enthousiasme d’un passionné et la rigueur de l’universitaire cohabitent à la perfection. Nous l’avions interviewé ICI à l’occasion de la sortie de son livre « Les chemins de l’Ankou », une somme sur la culture de la Mort en Bretagne, doublée d’un beau livre abondamment illustré. Une bible pour qui s’intéresse à la culture Funéraire.

Lire aussi :  Baudelaire : Y-a-t-il des morts prédestinés ?

Serge, vos papiers

Dans les séries télévisées, c’est le type aperçu trente secondes en train de saluer Julie Lescaux à l’entrée du commissariat, ou celui qui amène des mauvaises nouvelles à Navarro. Celui dont le temps de présence à l’écran est court, et tient plus de la figuration que d’un rôle. Dans la vie, c’est celui qui vous arrête au bord de la route pour vous expliquer le code de la route et pourquoi vous l’avez enfreint, sans cesser de remplir son PV. C’est le flic en uniforme, c’est Serge Reynaud, auteur d’un livre sur son quotidien, ses anecdotes parfois hilarantes, parfois émouvantes, qui fait découvrir la richesse d’un métier souvent méconnu. Un chef d’oeuvre méconnu de la littérature policière, tout simplement.

Ne vous inquiétez pas : une seconde liste débarquera la semaine prochaine, pour compléter vos cadeaux. Vous y trouverez en bref et en vrac, un embaumeur en Guyane, de l’érotisme au cimetière, et une somme sur la crémation… entre autres.

Votes !

LAISSER UNE RÉPONSE