Bivouac sur la Lune

0
225

En 1969, l’écrivain Norman Mailer se trouvai aux premières loges pour assister aux préparatifs de la mission Apollo 11. Il en est ressorti un livre imposant, « Bivouac sur la Lune ».

P1010091-300x225 Bivouac sur la LuneLe rédacteur en chef de Life se doutai-il qu’en demandant une série de reportages sur les préparatifs de la mission à l’écrivain le plus anticonformiste de son époque, il en ressortirais autre chose qu’une reportage neutre ? Peut être.

Quoiqu’il en soit, le futur auteur de « Le chant du bourreau » (mastodonte de la littérature américaine qu’il faut impérativement avoir lu), ancien ingénieur aéronautique, comptait bien remplir sa tâche. Et un peu plus.

Implication

P1010114-300x225 Bivouac sur la LuneLe livre n’est pas facile d’accès. Le pavé – comme souvent chez Mailer ou le souci du détail ne tolère que peu d’omissions – n’est pas un récit linéaire. L’ingénieur en lui cherche bien sûr à comprendre les implications techniques et scientifiques de la mission, et les décrit avec un luxe de détails que même des magazines scientifiques de l’époque reconnaîtrons n’avoir pas fait mieux.

Mais l’autre part en lui, l’écrivain, contempteur de son époque, cherche à en savoir plus. Il va creuser, la psychologie surtout. Celle des astronautes, celle des techniciens de la NASA. Et celle d’une Amérique qui envoie des hommes dans l’espace.

Le chant du héros

P1010096-300x225 Bivouac sur la LuneD’emblée, le choix de l’implication se pose lorsque Mailer se représente lui-même en tant que personnage de la saga. Il se désigne à la troisième personne comme « Verseau ». Et refuse toute tentation d’admiration béate de l’œuvre qui se déroule sous ses yeux. « Voici ce que nous faisons, voici qui le fait, voici pourquoi nous le faisons et voici ce que cela implique » semble dire Mailer/Verseau.

Lire aussi :  La Petite Gomme : l'aide au deuil par la création et le souvenir

Mais « Bivouac sur la Lune » n’est pas non plus une critique de la mission. Plus que cela, Mailer essaie de transmettre tous les éléments qui lui semblent importants, pour que le lecteur se charge de la tâche la plus difficile : réfléchir.

P1010139-271x300 Bivouac sur la LuneCe livre pourra sembler décourageant par sa masse, pour les lecteurs occasionnels, et la complexité de certains de ses passages. Pourtant, en remettant la mission Apollo 11 et ses protagonistes en contexte, et en se posant les bonnes questions, Mailer donne finalement à voir plus qu’une prouesse humaine technique : il raconte l’histoire comme si vous y étiez. En cette heure ou Armstrong a disparu, quel meilleur hommage que ce livre qui, en cherchant à comprendre ses motivations et son parcours, laisse transparaître une admiration certaine (et peut être une pinte d’envie) ?

En un mot : indispensable.

“Bivouac sur la Lune”, Norman Mailer, éditions Robert Laffont, 630 pages, 11 euros.

Bivouac-sur-la-lune Bivouac sur la Lune

Votes !

LAISSER UNE RÉPONSE