Corbillard, le dernier voyage

0
362

De la barque funéraire qui emmenait les pharaons, il y a 5000 ans, jusqu’aux corbillards hybrides d’aujourd’hui, le voyage jusqu’à la dernière demeure fait partie de l’histoire de l’humanité.

Beaucoup d’expressions comme “Enterrement de 1ère classe” font partie du langage courant. Yvan Lavallade, historien de la locomotion, auteur de “Histoire des plus beaux corbillards” (éditions ETAI), et collectionneur de corbillards nous explique que les cérémonies funèbres étaient ” pompeuses ” avec des décors sur les façades d’immeubles, des corbillards lourdement décorés, drapés, les chevaux avec des “pompons” sur la tête, etc… d’où le terme les “pompes funèbres”.

Il y avait jusque dans les années 1950, 6 classes : la 1ère réservée aux rois et chefs d’état comportait 8 chevaux ; la dernière classe donnait juste droit à la fosse commune. Le “commun des mortels” se réservait généralement la 5ème classe pour sauver l’honneur et la réputation de la famille.

Copie%20de%202CV%20 Corbillard, le dernier voyage

Le mot corbillard vient de corbeillard, explication : Au moyen-âge, Paris se ravitaillait par transport fluvial, seul moyen de transport fiable pour les céréales, le vin et autres matériaux de construction. Plusieurs ports dont celui de Corbeil-Essonnes répondaient à la demande. Ces bateaux à fond plat nommés de par leur provenance ont servi durant l’épidémie de peste, à évacuer les morts de la capitale et leur nom fut déformé par les parisiens en “Corbillard”.

Lorsque les véhicules automobiles remplacèrent les véhicules hippomobiles au début du siècle dernier, ils étaient électriques, il nous a fallu attendre plus de 100 ans pour qu’on redécouvre aujourd’hui les vertus de l’absence de bruit et de gaz d’échappement qui infligent la double peine pour les familles dans les processions ! Il y avait même un tramway funéraire entre Vincennes et Paris, qui comportait deux wagons, l’un pour le défunt et la famille, l’autre pour les visiteurs qui montaient aux arrêt pour rejoindre le cortège.

Lire aussi :  Devenir marbrier, comment se former ?

viaCorbillard, le dernier voyage – Circulez, il y a le monde à voir – Transports – France Info.

Votes !

LAISSER UNE RÉPONSE