Création d’une mission sur la fin de vie

1
401

Le président de la République a décidé de la création d’une mission sur la fin de vie confiée à Didier Sicard. Espérons que cette initiative permette, au-delà des controverses sur l’euthanasie, d’amorcer une réflexion de fond sur un enjeu sanitaire et social majeur pour notre société.

Vers une médecine de l’incurable

JdF1-300x225 Création d'une mission sur la fin de vie
Votre actualité sur les pompes funèbres

En effet derrière les débats en cours se profile pour chacun d’entre nous, patients ou bien portants, proches ou personnes malades, personnes âgées ou familles, une révolution de la médecine. C’est que nous avons une conception de l’action médicale dépassée.Depuis l’après-guerre, nous concevons la médecine comme une activité avant tout curative, désignant les traitements s’attaquant au processus morbide avec une efficacité variable, définitive ou momentanée. La notion de faire contre la maladie est dominante ainsi que le suggèrent de nombreuses expressions archétypales “il faut se battre”, “la lutte”, “l’arsenal thérapeutique”….Or cette conception atteint aujourd’hui ses limites et il ne suffit pas d’attendre la toute fin de vie pour être confronté à l’incurabilité. C’est le cas de très nombreuses maladies notamment en phase avancée qui touchent, faut-il le rappeler, plusieurs millions de personnes : maladies chroniques, maladies dégénératives ou systémiques, cancers non maîtrisés, maladies génétiques, handicap sévère et soins palliatifs.

viaVers une médecine de l’incurable.

Votes !
Lire aussi :  Chronique sépultures, les fleurs du deuil : Couleurs d'Ailleurs

1 commentaire

LAISSER UNE RÉPONSE