Ephéméride du 29 novembre

0
550

Aujourd’hui

C’est la journée internationale de solidarité avec le peuple Palestinien

Défunts du jour

Daniel-Hélin-232x300 Ephéméride du 29 novembre
Daniel Gélin

En 2002 disparaissait Daniel Gélin, comédien, réalisateur et scénariste français. Il monte à Paris où il suit les cours d’art dramatique de René Simon. Il entre ensuite au Conservatoire national d’art dramatique et y rencontre Louis Jouvet. Il commence une carrière au théâtre et fait sa première apparition à l’écran en 1940. Dans les années 1950, il devient un jeune premier à la mode grâce à son jeu très moderne et son physique ténébreux.

George-Harrisson-300x279 Ephéméride du 29 novembre
George Harrisson

En 2001 nous quittait George Harrisson, musicien, auteur-compositeur, chanteur et producteur de cinéma britannique, guitariste et plus jeune membre des Beatles. Fils d’une famille de la classe moyenne de Liverpool, il est un ami d’enfance de Paul McCartney, qui le propose, début 1958 à John Lennon, pour qu’il intègre sa formation, The Quarrymen. À trois, ils forment le noyau du groupe qui devient les Beatles en 1960 et, après l’arrivée de Ringo Starr et à partir de 1963, un des plus grands phénomènes de l’histoire de la musique populaire du XXe siècle. L’influence de Harrison dans la musique des Beatles va croissant au fil des années. Il est tout d’abord le guitariste solo et un des trois chanteurs d’un groupe qui se distingue très vite pour la qualité de ses harmonies vocales. À partir de 1965, il introduit la spiritualité, la musique et les instruments indiens dans l’univers musical des Fab Four. Enfin, il compose quelques-unes de leurs plus belles chansons durant les dernières années, comme While My Guitar Gently Weeps, Something ou Here Comes the Sun. Il est aussi un pionnier de l’utilisation du synthétiseur dans le rock. À mesure que son talent de compositeur s’affirme, sa frustration de rester dans l’ombre du tandem Lennon/McCartney grandit. Elle participe aux dissensions qui conduisent à la séparation des Beatles en 1970. Harrison connaît une belle réussite artistique et commerciale au début de sa carrière solo, avec son triple album All Things Must Pass et sa chanson My Sweet Lord. Il organise en 1971 un concert pour le Bangladesh, le premier concert de bienfaisance de l’histoire du rock. Il se lance également dans le cinéma, en fondant la société de production HandMade Films, qui produit notamment le film des Monty Python La Vie de Brian, dans lequel il fait une brève apparition. Il connaît ensuite des hauts et des bas dans sa carrière solo, avant de créer en 1988 le supergroupe Traveling Wilburys, avec Roy Orbison, Tom Petty, Jeff Lynne et Bob Dylan, formation qui produit deux albums. Ses apparitions se font rares au cours des années 1990, durant lesquelles il participe au projet Anthology des Beatles et travaille épisodiquement à un hypothétique album, finalement publié après sa mort, Brainwashed.

Lire aussi :  Décès un 8 novembre, éphéméride
290px-Grant_Cary_Suspicion_01-231x300 Ephéméride du 29 novembre
Cary Grant

En 1986 s’éteignait Cary Grant, acteur américain d’origine britannique. Il a été naturalisé citoyen des États-Unis le 26 juin 1942. Après une adolescence troublée, ce bricoleur habile, de grande taille (il mesurait 1,87m) avait la particularité d’avoir un menton « en fesse d’ange », devient chanteur dans les comédies musicales de Broadway à New York. Son accent britannique mi-aristocratique mi-ouvrier de représentant de commerce fit de lui un spécialiste du genre dit « foldingue », genre comédie de boulevard marathon (screwball comedy). Charmant mais peu stable, il a été marié cinq fois. Il tournera dans plusieurs films d’Alfred Hitchcock qui, bien connu pour ne pas aimer les acteurs, dira de lui « qu’il était le seul acteur qu’il ait jamais aimé de toute sa vie ». Ian Fleming s’est inspiré de sa séduction, et de son look soigné pour créer le personnage de James Bond. En 1961, il fut le premier acteur à avoir été approché par Ian Fleming pour le rôle de James Bond, mais il refusa le rôle parce qu’il avait 58 ans à l’époque, et se sentait trop vieux pour incarner le célèbre agent secret. À la fin de sa vie, il fera des tournées aux États-Unis appelées A Conversation with Cary Grant au cours desquelles étaient projetés des extraits de ses films suivis de débats. L’American Film Institute l’a classé deuxième acteur de légende.

Votes !

LAISSER UNE RÉPONSE