Ephéméride du 6 juillet

0
431
claude-simon-150x150 Ephéméride du 6 juillet
Claude Simon

En 2005 disparaissait Claude Simon. L’écrivain a passé sa vie à construire une œuvre complexe et réputée hermétique, qui lui vaudra le prix Nobel de littérature en 1985. L’un de ses romans les plus connus est « histoire ». Son oeuvre est assimilée au nouveau roman, et s’apparente, dans sa construction stylistique et ses thèmes (la mémoire, la perception) à celle de Proust.

mcbain.2-150x150 Ephéméride du 6 juillet
Ed Mac Bain

En 2005 s’éteignait Ed Mac Bain. L’américain est connu pour sa série de romans sur les policiers du 87e District, qui donneront lieu à une soixantaine de romans, et qui inspireront l’évolution du genre polar après lui. Il fut également le scénariste des « Oiseaux » de Hitchcock.

tontons028-150x150 Ephéméride du 6 juillet
Francis Blanche

En 1974 nous quittait Françis Blanche. Acteur et humoriste, il devient, après avoir été le plus jeune bachelier de France à 14 ans, le complice de Pierre Dac, avec qui il multiplie les sketches. Il écrit en parallèle des chansons, pour les Frères Jacques ou Charles Trenet, et tourne au cinéma, souvent sous la direction de Georges Lautner, dont il est l’acteur fétiche. On le voit ainsi dans les « Tontons flingueurs ». Il meurt à 52 ans d’un infarctus.

Louis+Armstrong+louisarmstrong-150x150 Ephéméride du 6 juillet
Louis Armstrong

En 1971 disparaissait une véritable légende du jazz, Louis Armstrong. Figure emblématique de l’histoire du Jazz, il est l’inventeur du musicien soliste qui improvise dans un style paraphrasé sur un thème, dans un discours musical structuré. Son talent de trompettiste, son charisme, ses qualités de show-man et sa personnalité généreuse ont forgé au fil du temps sa renommée internationale. Il créa un nouveau style vocal le scat, ce qui fit de lui l’un des chanteurs de jazz les plus influents de son époque.

Lire aussi :  Décès un 15 novembre, éphéméride
william-faulkner-150x150 Ephéméride du 6 juillet
Faulkner

En 1962 mourait William Faulkner. L’écrivain américain, spécialiste du drame psychologique et des longues phrases tortueuses, fut couronné du prix Nobel en 1949.

Votes !

LAISSER UNE RÉPONSE