Funéraire Info recrute

0
484

Funéraire Info recrute ! Plus précisément, nous laissons à chacun la possibilité de partager une information, une nouvelle, une opinion, un point de vue, un coup de cœur ou de gueule. Vous avez des choses à dire et la plume alerte ? Voici la marche à suivre

Question de contrôle

fuinfo1-300x82 Funéraire Info recruteFunéraire Info n’est pas un site participatif à proprement parler : s’il laisse la possibilité à chacun de participer, c’est pour couvrir l’ensemble du monde funéraire en temps réel. Les articles qui seront proposés par nos lecteurs-contributeurs ne sont donc pas la base du site, mais un enrichissement, une analyse ou des nouvelles qui nous échappent parce que nous ne pouvons pas être partout.

Mais nous avons notre propre équipe permanente pour les article qui paraissent tous les jours.

Les articles qui nous seront soumis ne seront pas directement mis en ligne. Ils seront vérifiés par un conseiller funéraire expérimenté, pour s’assurer qu’ils ne contiennent pas d’erreur. De même, prouvez ce que vous avancez, restez courtois, argumentez. Dans la limite du raisonnable, bien sûr : si vous écrivez un article sur le toit végétalisé du crématorium qui est en train de se construire près de chez vous, inutile de passer des heures à expliquer que les brins verts qui poussent sur la terre sont bien de l’herbe : on vous croit, prenez une photo, plutôt, pour illustrer l’article.

On est d’accord ?

Partant de là, il n’y a pas de raisons que votre article soit refusé. Si c’est pourtant le cas, nous nous efforceront de vous expliquer pourquoi. De même, il arrive qu’un article soit bon, mais ne puisse pas être publié en l’état. Dans cette situation, nous vous demanderons d’y apporter des modifications. C’est VOTRE texte, vous en êtes l’auteur, et si nous pouvons émettre des commentaires, remarques ou suggestions, nous ne nous permettrons pas de le modifier nous-même. Nous en parlerons avec vous, et de la même façon que nous décidons ou non de publier un article, vous déciderez de suivre nos demandes ou non.

Lire aussi :  Sa mort a été le plus beau jour de sa vie

Bien entendu, vous restez propriétaire de votre article : vous nous concédez les droits de diffusion, voilà tout.

Quelques conseils

JdF1-300x225 Funéraire Info recrute
test

Comment rédiger un article et qu’y dire ?

Pour le contenu, c’est simple : tout ce qui concerne le funéraire et qui est intéressant. Vous pouvez toujours faire un long texte sur le fait qu’au cimetière de Trifouillis les Oies, les tombes propres sont plus claires que les tombes sales, mais avant de passer les deux bonnes heures que cela va vous prendre pour l’écrire, demandez-vous si cela va intéresser des gens, et si oui, combien ?

De même, essayez de cibler la rubrique ou vous voulez paraître. Nous nous chargerons, de toute façon, de classer votre œuvre dans la rubrique ou elle sera la plus pertinent et lue par le public concerné.

Si vous parlez d’un livre pour la rubrique culture, alors écrivez sur un livre que vous avez aimé : il y a suffisamment de bons livres pour ne pas perdre de temps à parler des mauvais, vous ne trouvez pas ? Ou si vous voulez à tout prix dénoncer un mauvais bouquin, écrivez plutôt un article d’humeur. Mettez y de l’humour. Oui, on a le droit.

Soignez votre formulation. Soignez votre orthographe : nous corrigerons des fautes et coquilles, ça arrive, mais un article rédigé en langage SMS sera refusé : nous n’avons pas les moyens de payer un interprète à temps plein.

Qu’avez-vous à y gagner ?

ephemeride2 Funéraire Info recruteEcrire un article signé de votre nom dans le premier journal web d’information sur le funéraire est une ligne non négligeable à ajouter à votre CV. C’est un moyen de réviser idéal : écrire un article sur ce que tout le monde sait n’a aucun intérêt, mais faire des recherches pour approfondir un point de droit sera plus instructif encore pour vous que pour vos lecteurs.

Lire aussi :  Reprise de concession funéraire temporaire et perpétuelle

Et puis, c’est la possibilité de faire un focus sur un endroit ou une société qui a besoin ou mérite d’être mis en lumière.

Enfin, c’est un vrai plaisir, une fois qu’on a pris le pli. Peut être la naissance d’une vocation, qui sait ?

Je ne sais pas écrire des articles

sherlockholmes.1297734206-300x211 Funéraire Info recruteCa s’apprend, dans l’absolu. On peut vous y aider. Mais si vous avez connaissance d’une information susceptible de nous intéresser, et que vous ne voulez pas écrire vous-même l’article, n’hésitez pas à nous envoyer un message. De même, si vous préférez d’autres moyens d’expression, par exemple la photo, c’est avec plaisir : envoyez-nous votre cliché en expliquant ce dont il s’agit pour que nous puissions le légender.

Vous dessinez ? Vous aimez faire des caricatures ? Si elles sont en rapport avec notre sujet, nous les publierons avec plaisir.

Voilà. Si avec tout cela, vous n’écrivez pas pour Funéraire Info, c’est que vous n’avez pas envie, auquel cas, vous pouvez juste nous lire : après tout, c’est la finalité de tout cela.

Contact rédaction : [email protected]

Votes !

LAISSER UNE RÉPONSE