Hommage ému à un célèbre inconnu

0
935

medecin-187x300 Hommage ému à un célèbre inconnuIl est un ou plusieurs, à la fois célèbre et totalement inconnu. De lui (d’eux ?) on ne sait rien, si ce n’est qu’on l’a croisé, un jour ou l’autre, mais lorsqu’il s’agit de l’évoquer, son souvenir reste diffus, flou, incertain, comme celui de l’élévation intellectuelle dans une émission de télé réalité, allô, quoi.

Pourtant, il surgit partout, dans les villes de France qui sont son terrain de chasse privilégié. Leur éloignement géographique pose question : est il rapide comme l’éclair, au point de mettre à mal la théorie d’Einstein ? Est il doté du don d’ubiquité ? Ou plus pragmatiquement, sont ils plusieurs ? Dans ce cas, une famille, un secte, une société secrète ? Un complot à côté duquel les Illuminati feraient pâle figure ? Si oui, dans quel but, s’il s’agit d’une famille, quel patriarche posa les bases de l’arbre généalogique ?

Son mode opératoire est toujours le même. Il surgit, il présente un aspect banal, salue l’assemblée, se dirige vers le corps, fait ses constatations, remplit le certificat de décès, et le signe de ce qui a fait sa gloire.

Ledit certificat servira de base pour les documents administratifs que nous, les croque-morts, les agents administratifs, les conservateurs de cimetières, manipulons régulièrement.

Il en est des centaines qui sont barrés de son nom quotidiennement.

Sur chacun d’eux, on peut lire sa marque, son nom, son célèbre patronyme : « Décès constaté par le Docteur ILLISIBLE ».

(Note : de nombreuses agglomérations s’étant plaintes, le médecin doit aujourd’hui également placer un coup de tampon, lisible, sur le certificat de décès. Le docteur illisible est donc parti à la retraite)

Votes !
Lire aussi :  Le Bloop, le son mystérieux venu des profondeurs

LAISSER UNE RÉPONSE