La dépouille

0
342

La dépouille désigne le corps d’un défunt. On parle aussi de « dépouille mortelle ». Par extension, le mot peut aussi désigner, de façon ironique, les choses qu’il laisse et que les jaloux pourront se partager.

Origine du mot et usage

depuille La dépouilleLe mot a une origine latine, « despoliare », dérivé de « spolia », « dépouille ». L’acception latine du terme semble être la même qu’aujourd’hui.

Pratique

La dépouille désigne un corps dépouillé de ce qui constitue le moi. En d’autres termes, son âme, si on considère l’aspect religieux, ou ses sens, pensées et souvenirs, la personnalité, si l’on accepte juste un aspect pragmatique. Il est alors un objet de chair, dénué, dépouillé, donc, de ce qui faisait de lui une personne.

La dépouille fait l’objet de rituels, qui rendent hommage à l’homme qu’il a été. En ce sens, encore une fois, il y a deux signification : religieuse, montrer le respect au cadavre pouvant être vu et apprécié par l’âme depuis son lieu de repos éternel, ou bien civil, rendant hommage à la personnalité à travers la constituante restante, la dépouille passant de partie d’un tout à symbole d’un tout.

L’on utilise pour les animaux le terme de « charogne ». L’un et l’autre ont aujourd’hui pris des accents péjoratifs de par leur crudité. Ainsi, parler de la « dépouille » d’un homme, ou de la « charogne » d’un animal, quoique sémantiquement correct, pourra être interprété comme irrespectueux, ou parfois suranné.

La « dépouille » a surtout été mise en avant dans la littérature, chez les romantiques notamment, en tant que réceptacle de l’âme, dans le sens large du terme, mise au dessus de la valeur du corps.

Lire aussi :  Le point éco : L'assurance vie au coeur des réformes
Votes !

LAISSER UNE RÉPONSE