Le décès

0
943

Le décès est biologiquement l’incapacité définitive d’un organisme à s’adapter à son environnement. A un niveau médical, c’est l’arrêt des fonctions cardio-respiratoires. L’arrêt des fonctions cérébrales n’est plus considéré, après débat, comme un décès, mais comme un coma dépassé.

Origines du mot et usage

mort_cerebrale-300x237 Le décès
Mort Cérébrale

Pour connaître les origines du mot, il faut convoquer les suspects habituels. Le Latin passe aux aveux. Décéder vient donc du latin « Decedere » qui veut dire décéder. Pour aller plus loin, l’on peut décomposer le mot. Il est composé du préfixe « de », qui veut dire « hors de » et « cedo » qui veut dire « partir ». Decedero était donc pris par les romains sous le sens « partir en dehors du monde ».

Décéder s’utilise pour le genre humain de façon usuellement exclusive. On dira « Mon oncle milliardaire d’Amérique est décédé » en s’efforçant de ne pas s’en réjouir trop ouvertement, mais on ne dira pas « Mon poisson rouge est décédé », quelle que soit l’étendue de sa tristesse. Dans le contexte de la mort d’un animal ou d’une plante, le mot prendra une connotation emphatique et ridiculement déplacée.

Pratique

Le décès est, pour la médecine, l’une des choses les plus difficiles à définir, surtout à la lumière des progrès de la science. Si certains continuent de considérer que le cerveau étant la pièce maîtresse de ce qui constitue l’humain, l’arrêt de ses fonctions marque le décès, pour d’autres, c’est la cessation conjointe de la respiration et du cœur qui marque le grand départ. Pourtant, l’on ne peut pas considérer un individu incapable de respirer par lui-même et placé sous assistance comme mort.

Lire aussi :  Voiture dans un cimetière, l'enquête du gendarme de Saint-Tropez

L’on pourra alors extrapoler la médecine du XIXéme siècle qui considérait que la mort pouvait être prononcée lors de l’apparition de la tache verte abdominale, pour décréter que les premiers signes de décomposition sont le signe irréfutable de la mort. D’un point de vue scientifique, cela correspond au image4489 Le décèsmoment ou l’usine chimique qu’es le corps humain devient incapable de se réguler et laisse les bactéries prendre le dessus tandis que les cellules meurent.

Un dernier mot sur la mort cérébrale : si l’on ne peut pas déclarer décédé un individu en état de mort cérébrale, celle-ci autorise le prélèvement d’organes, à l’issue duquel survient la fin proprement dite, notifiée par un médecin sur un certificat de décès, document légal qui signale la fin administrative d’un individu.

Votes !

LAISSER UNE RÉPONSE