Les chinois auront-ils la peau des granitiers français?

0
529

Il y a de cela quelques années, le site de Lacrouzette dans le Tarn, fût l’eldorado des granitiers. Proche des carrières où est extrait le granit Gris du Tarn, grand classique de nos cimetières, les entreprises se battaient pour avoir pignon sur rue, et ont constitué l’équivalent de La City des granitiers dans ce petit village du Tarn.

Aujourd’hui, se promener dans Lacrouzette, c’est visiter le cimetière des éléphants du granit. En près de 10 ans, le nombre d’entreprises de granitiers est passé d’environ 200  dans les années 1980, à 80 à ce jour, et les dépôts de bilan continuent de tomber. Pour 100 carriers en 1980, il n’en reste plus que 15 en 2012. Les entrepôts sont vides, quelques blocs prennent la mousse devant les sociétés qui ont été frappées par la crise…ou par la Chine !

granitiers-300x225 Les chinois auront-ils la peau des granitiers français?

Nous qui nous croyions à l’abri, parce que, pour l’instant, on n’a pas trouvé de remède contre la mort et que donc il n’y avait pas de raison que notre activité cesse, avons été frappés dans notre talon d’Achille : la marbrerie. Sous-traiter la main d’œuvre chinoise pour les convois funéraires et la réception des familles n’étaient bien sûr, pas envisageable. En revanche, faire fabriquer à bas coûts des monuments en granit, personnalisables et avec des finitions qui coûtent un œil chez nous, et un cheveu là bas, oui, c’était envisageable. Et c’est chose faite.

Et c’est de cela dont souffrent nos granitiers, et dont souffrent les marbriers indépendants qui ne vendent pas des monuments comme on vend du pain, et qui n’auraient donc aucun intérêt à acheter des modèles en série.

Lire aussi :  Hadès collection : Des urnes pour un deuil sur mesure

Les monuments chinois profitent donc aux « gros du funéraire », capables de faire profiter à leurs affiliés ou agences une centrale d’achat qui desservira toute la France.

Mais le monument de type parisien que propose les chinois ne peut pas marcher partout ! Dans notre beau Sud Ouest, les concessions les plus répandues mesurent en moyenne 2 mètres par 3 mètres. Et les pierres tombales sont souvent posées sur des coffrets, sous leur semelle. Il s’agit donc d’un montage et d’un assemblage de pièces un peu plus complexe que la pose d’un simple monument parisien.  Or les leaders du secteur n’ont pas encore compris, que leur parisien d’1 mètre sur 2, posé sur des semelles de 1,60cm sur 2, 90cm, ont un air ridicule.

Expliquer aux familles que, certes, Machin est moins cher, mais que le cercueil de mémé sera rentré dans la fosse à la verticale parce que le poseur de Machin à créer une ouverture bien trop petite pour un cercueil standard,  n’est pas chose aisée, et bien souvent, le prix l’emporte sur la qualité.

Pour cette déloyale concurrence qui a pour effet de faire pousser des monuments indignes de ce nom dans nos cimetière, et pour mon pays dont l’industrie part en fumée,  je prends sur moi et j’écris un article pour gueuler en ayant l’impression, que demain, quelqu’un m’entendra.

Mais je ne m’avoue pas vaincue ! Parce que dernièrement les chinois ont découvert ce que c’était que la manifestation, la voiture tout confort, et le salaire à 1000€. Et ces travailleurs chinois, ô combien nombreux, ont bien conscience que travailler pour un continent dont le train de vie est supérieur au leur, avec le salaire minable qu’on leur donne, ça devient limite de l’esclavagisme. Ils sont donc en droit de voir un peu plus haut pour leur avenir et pour leur confort, internet aidant à démontrer que, sur la planète, on peut vivre mieux ! Le salaire des chinois qui ont donc légitimement gueulé,  a augmenté de 20% entre 2008 et 2010.

Lire aussi :  Vignette anti-pollution, les pompes funèbres étouffées ?

Du coup, j’ai bon espoir que bientôt, les monuments chinois ne soient plus si bon marché, et que Lacrouzette se repeuple de granitiers. A ce moment là, j’espère que les « Gros » regretteront amèrement de s’être tiré une balle dans le pied !

 

Votes !

LAISSER UNE RÉPONSE