Les grand lieux du funéraire : le tombeau de Mahomet

5
9188

Il existe, autour du tombeau des personnages illustres de toutes les religions, nombre de mystères. Le tombeau du prophète de l’Islam, Mahomet, ne fait pas exception à la règle.

Dissiper un malentendu

280px-Kaaba_at_night Les grand lieux du funéraire : le tombeau de Mahomet
La Kaaba

Contrairement à ce que certains occidentaux peuvent croire, le pèlerinage de la Mecque, qui est un des piliers de l’Islam, ne concerne pas le tombeau du prophète. Les Musulmans se prosternent devant la Kaaba. Cette construction cubique en pierre noire est le point désigné par le comme celui vers lequel les musulmans doivent se tourner pour prier.

La Kaaba (littéralement « le cube ») symbolise en islam l’absence d’idoles à vénérer. Les musulmans doivent prier Dieu, et uniquement Dieu, la Kaaba symbolisant l’absence e tout autre objet d’adoration. C’est autour de la Kaaba que les pèlerins effectuent les sept tours du tawaf, également appelé la circumambulation. Il y aurait selon la tradition deux Kaaba distinctes, l’une terrestre pour les hommes et l’autre céleste pour les anges.

Le prophète Mahomet, quand à lui, reposerait à Médine. Au conditionnel, parce que des doutes subsistent.

La tombe du prophète ?

Porte-dor-de-la-coupole-verte-ou-se-trouve-la-Tombe-de-Mahomet Les grand lieux du funéraire : le tombeau de Mahomet
Porte d'or de la coupole verte ou se trouve la Tombe de Mahomet

Il est impossible d’obtenir une description détaillée de la tombe du prophète, c’est le premier point qui marque. Lieu extrêmement sacré pour les musulmans, la tombe n’a fait l’objet d’aucune recherche archéologique. Selon la tradition, Mahomet y serait vivant, en prière, en attendant le jugement dernier.

Certains mettent en doute le fait que le prophète s’y trouve réellement. Il aurait, selon certains récits, rejoint directement Allah.

Les différents courants de l’Islam ont des interprétations totalement opposées du comportement à tenir à l’égard de ce monument. Selon certains, la tombe du prophète est un lieu sacré, ou les musulmans doivent idéalement aller prier et présenter leurs respects à leur guide. Pour d’autres, au contraire, c’est une hérésie, rendre hommage à Mahomet serait vénérer une idole, et se détourner de la prière uniquement destinée à Allah.

Lire aussi :  Toussaint : revue de presse de la religion

Comme toute grande religion, l’Islam a aussi ses débats théologiques pointus.

Visiter la tombe

Visiter la tombe du prophète obéit à un rituel précis. L’on peut supposer qu’il est réservé aux musulmans : aucun protocole, par ailleurs, ne prévoit la marche à suivre pour un non croyant ou un simple touriste. C’est assez compréhensible : l’on admet assez mal qu’un touriste vienne s’immiscer dans un office religieux, quel-qu’il soit.

Les règles de la bienséance de la visite à Médine sont les suivantes :

« formuler l’intention de visiter la tombe du Messager

effectuer toute action recommandable pour que cette visite rapproche d’Allah

augmenter les demandes de bénédictions et les salutations sur le Messager en tout endroit de la ville sainte.

il doit exécuter la grande ablution (ghusl) avant l’entrée à Madina et mette ses vêtements les plus propres. Il doit visualiser dans son coeur l’honneur de Madina, la meilleure place dans le monde après la Mecque selon quelques savants

le pèlerin doit s’habituer au sentiment de la grandeur du Messager d’Allah ; son coeur doit être plein de sa présence, comme s’il le voyait

lorsqu’il parvient à la porte de sa mosquée, il doit dire ce qu’il dit en entrant à la Mecque; il doit entrer de son pied droit et sortir de son pied gauche, comme pour toute mosquée. Lorsqu’il s’approche du Rawda, qui est l’espace compris entre la tombe du Prophète et sa chaire, il prie tahiyyat Al-Masjid (la prière de salutation de la Mosquée) près du Minbar, en présence du Messager d’Allah

après qu’il prie le Tahiyya dans le Rawda (ou n’importe où ailleurs dans le Masjid), en étant reconnaissant à Allah pour cette générosité et en lui demandant l’achèvement de sa mission et l’acceptation de sa visite, il doit faire face au mur de la tombe sainte, avec la Qibla derrière lui, visant la partie inférieure du mur de la tombe, baissant son regard figé dans un état de crainte révérencielle, vidant son coeur des soucis temporels et se concentrant sur la nature respectueuse de son état et le statut de celui dont il est en présence . Alors il donne des salutations d’une voix ni trop forte, ni trop douce, mais modérée; il dit la chose suivante : As-Salamu `alayka ya Rasul Allah Paix sur toi O Messager d’Allah

Lire aussi :  Chronique sépultures : L'impact écologique des cimetières

c’est interdit (la yajuz) de tourner autour de la tombe du Prophète et c’est répréhensible (makruh) de s’approcher si près de la tombe que son front entier ou en partie entre en contact direct avec elle

Il ne doit pas emporter avec lui de poteries faites du sol et les pierres du Haram de Medina, ni pichets, ni d’autres ustensiles faits de cela, comme cela a été exposé en ce qui concerne le Haram de la Mecque

s’il veut quitter Madina et retourner à son pays ou un autre pays, il est désirable de dire adieu au Masjid en exécutant deux rak`a et faisant do’a pour ce qui le concerne; il doit venir à la tombe et dire quelque chose semblable aux supplications mentionnées au commencement et dire, “Oh Allah, ne fais pas que ce soit la dernière fois que je viens au Haram de Ton Messager; facilite mon retour aux deux Sanctuaires Sacrés, accorde-moi le pardon et la sécurité dans cette vie et dans l’au delà et accorde-moi le retour sûr par Ta générosité.” Il s’eloigne du tombeau en lui faisant face »

Le lieu sacré, en Islam, restera la Pierre Noire de la Mecque. Et la parole du prophète, pour les musulmans, sera toujours plus importante que l’emplacement de son corps. Peut être est-ce cela qui rend cette religion si vivante aujourd’hui ?

Votes !

5 COMMENTAIRES

  1. Une petite chose je vois pas qui est Mahomet ??mahomet nest pas le prophète des musulmans. Juste un prénom d imposteur….

    Par contre Muhammad sws que la paix soit sur lui est le prophète des musulmans à pas confondre Muhammad et Mahomet c’est 2 prenoms sont l’opposé et dans toute les prières on entendra Muhammed et non mahomet parce qu’un nom propre ne ce traduit pas merci…

     
  2. Meji, pour information, Mahomet est le nom propre qui désigne le prophète de l’islam en français depuis le VIIe siècle. Qu’il se prononce différemment lorsque l’on parle correctement arabe ne fait de doute pour personne… Néanmoins, étant donné qu’une des sonorités (le “r” guttural) est absent du français, tenter de le prononcer lorsque l’on n’est pas arabisant peut avoir un effet comique ou irrespectueux involontaire. Et le prononcer “à la française” ne règle pas le problème. Un intérêt non négligeable est, par ailleurs, que le nom “Mahomet” est justement réservé, en français, au prophète de l’islam.
    Enfin, concernant votre affirmation selon laquelle un nom propre ne se traduit pas… J’en conclus que vous ignorez donc l’existence de Londres (London), Rome (Roma), Moscou, Tunis, Barcelone, du pape François (Francesco), etc. Aïe ! 😉

     
    • Incomparable mahomet en arabe signifie le contraire de mohammad sws donc arrêter de dire Mahomet c’est encore plus vexant merci de votre compréhension

       

LAISSER UNE RÉPONSE