Les Infiltrés dans les pompes funèbres, le communiqué de l’AFIF

13
637

Précisions de l’AFIF pour l’émission “Les Infiltrés” sur Antenne 2 le 1er mars 2013

Dès 2012, l’Association française d’information funéraire – AFIF – avait connaissance de la préparation de cette émission sur les scandales dans le secteur des pompes funèbres.
Nous ne désirions pas participer à cette émission.
Nous avons appris que des personnes conviées avaient expressément demandé l’exclusion de l’AFIF, organisme indépendant et impartial.
Cette attitude exprime le profond malaise de « professionnels » et autres « syndicats funéraires » face au consumérisme, à l’éthique et à la transparence.

Depuis 20 années nous dénonçons la manipulation des familles, les abus en tous genres commis à l’encontre des personnes incompétentes et déstabilisées, des tarifs proportionnels à la douleur et à la crédulité du client, ainsi que le non-respect de la législation, etc.
Chaque jour, des scandales traumatisent les familles. Ces scandales sont le fait de 80 % des sociétés de pompes funèbres, que ce soit de petites sociétés ou des groupes d’investissement et des fonds de pension.
Pour le public, les obsèques enrichissent un secteur mafieux qui ignore l’éthique, le respect et la prise en considération d’un service public délégué.
Les condamnations du Conseil de la concurrence sont éloquentes.

Lors de cette émission, la défense de représentants funéraires s’est cantonnée aux arguments rabâchés du « juste prix de la qualité », « soutien des personnes dans la peine », « faute d’une infime minorité d’entreprises », « diabolisation des organismes de consommateurs et de l’ensemble des médias pour l’activité funéraire », etc.
Cette réaction complète les habiles directives d’un lobby influent à l’intention des entreprises indépendantes et souvent familiales : « ne communiquez pas »,  « ne répondez pas aux demandes d’information et de remise de devis », « alignez vos tarifs sur ceux pratiqués par les sociétés les plus chères ».
Cette banale, triste et très négative communication sur Antenne 2 va à l’encontre des entreprises de pompes funèbres honnêtes !

Lire aussi :  Design : Funeral Concept récompensé pour ses monuments

Il est important de souligner que les intervenants à cette émission n’étaient pas représentatifs de l’ensemble de la profession. Ils sont soit subordonnés à des groupes financiers, soit manipulés pour défendre des stratégies qui ne doivent pas être celles des entreprises saines, respectueuses et d’un bon rapport qualité-prix.

Par leur absence à cette émission d’Antenne 2, les fonds d’investissement et les puissantes structures funéraires sortent gagnants. En effet, les familles ignorantes et déstabilisées appellent les pompes funèbres ayant la plus grande notoriété, celles qui semblent apporter toute garantie de sécurité. Malheureusement, peu de téléspectateurs se souviendront de la séquence d’une prise de commande qui fit l’objet de facturations très différentes dans différents points de vente d’une même grande enseigne, ni de la détermination de ses commerciaux à ne pas vouloir informer les familles de leurs droits ni des premier prix.

Les téléspectateurs étaient en droit d’attendre que :
– Le sénateur, les professionnels et les dirigeants syndicaux exigent la saisie du film par la justice et la condamnation pénale des entreprises malhonnêtes.
– Les entreprises prises en flagrant délit soient immédiatement nommées et dénoncées. Sans réaction des participants, on peut légitimement penser que ces mêmes pompes funèbres exécrables sont adhérentes de structures syndicales et ainsi sont protégées.

Les familles ne comprennent pas le nombre encore trop limité d’entreprises funéraires qui se sont engagées sur la charte d’éthique et de qualité de l’AFIF. En effet, cette charte et l’agrément apportés par notre organisme offrent une véritable garantie.
Nous déplorons que la morale, la transparence et l’affichage des tarifs ne soient toujours pas des priorités.
Si des pompes funèbres désirent agir avec respect, celles-ci doivent s’engager avec détermination et ne plus craindre de souligner leurs différences.

Lire aussi :  IFAssistance, le rapatriement funéraire prend son envol

L’association française d’information funéraire met gratuitement à disposition une permanence téléphonique et son site internet [http://www.afif.asso.fr]

Cette aide unique en France permet de sélectionner d’une manière éclairée une société pompes funèbres, de connaître la législation, d’être informé des produits et des services, d’imprimer les lettres-types des démarches et des formalités à accomplir après un décès, etc.

L’Association française d’information funéraire créée en 1992 est indépendante de tout syndicat, fédération, société commerciale ou autre association.

Michel KAWNIK
Président
01 45 44 90 03

Note de la rédaction: Nous publions ce communiqué que nous venons de recevoir car l’AFIF, est présente dans le panorama du funéraire, que nous le voulions ou pas, avec un site internet et des liens vers les médias. Ne pas en parler serait destructeur et digne de la politique de l’autruche. Funéraire-Info, reste et restera indépendant….

Les commentaires doivent rester dans la courtoisie et la politesse 🙂

JdF1-300x225 Les Infiltrés dans les pompes funèbres, le communiqué de l'AFIF
Votre actualité sur les pompes funèbres
Votes !

13 COMMENTAIRES

  1. Oui, bien-sûr qu’il faut rester courtois! C’est pour ça que je propose à Mr Kawnik de se mettre un peu de carboglace… Dans un grand verre d’eau fraiche.
    Sinon, s’il est d’humeur bavarde, j’attends toujours qu’il réponde à mon mail.

     
  2. Juste une petite précision pour le Monsieur qui a écrit ce communiqué : la chaîne Antenne 2 n’existe plus depuis le 7 septembre 1992. Date à laquelle France 2 lui succède.

     
  3. On y arrive donc. M.Kawnik à donc saisi l’opportunitée après l’émission pour glisser son petit mot avec toujours autant de vent au final.

    Quand est ce que M.Kawnik essayera réellement de prendre connaissance de ce qu’est le monde funéraire ?

    La oui vous pourriez enfin faire des choses constructives, parce qu’en attendant la seule chose que vous faites est de descendre les entreprises de pf avec un site qui certes peut être une bonne source, si bien sur toutes les infos étaient à jour.

    Et pourtant si vous alliez dans le bon sens, il y aurais des choses à faire pour les familles, mais non, vous préférez vous écouter parler à longueur de temps, c’est triste tout de même.

    M.Kawnik, vous qui prétendez défendre les intérêts des familles au lieu d’utiliser la presse à mauvais escient comme c’est le cas la plupart du temps. Je ne vais pas citer les articles en détails, mais encore un m’a fait sourire et il doit pas être très frais. C’est celui sur la prévoyance dans Paris Match, on vois que vous maitriser votre sujet sur le bout des doigts.

    Mais quelles ont été vos actions auprès des institutions ?

    Avez vous déjà essayez de travailler concrètement avec les pompes funèbres, à part votre très courte expérience en immersion ?

    Quelles sont vos solutions concrètes pour aujourd’hui alléger le couts des obsèques en moyenne pour les familles ?

    Êtes vous déjà intervenu auprès des pouvoir public en ce qui concerne certaines taxes municipales ou chez d’autres organismes qui des fois prennent des frais astronomiques ?

    Une dernière tout de même, je crois que le fait d’être adhérent à l’AFIF n’est pas gratuit. Mais après cela, quelles sont vos moyen mis en œuvre pour être sur que la dite entreprise va la respecter ? Si c’est juste pour vendre trois bout de papier, un autocollant à mettre sur la porte ainsi qu’un référencement sur un site internet, ça fais un peu léger.

    Je ne vais pas faire un listing de questions puisque je connais les réponses dans leur globalité, la seule et unique chez vous. C’est de nous faire passer pour des vautours sans proposer de vraies solutions !!!!

    Excellente continuation

     
  4. En ce qui concerne le tarif de l’adhésion à l’AFIF et ses avantages, je pense qu’il y a une personne plus à même de répondre à cette question.

    Excellent week-end à vous.

     

LAISSER UNE RÉPONSE