Les invités dans les pompes funèbres

1
377
Journal du funéraire
Votre actualité sur les pompes funèbres

Suite à la diffusion des « infiltrés » dans les pompes funèbres, nous avons décidés, nous aussi, de lancer une grande enquête. Mais à visage découvert, et professionnelle. Explication.

JdF1-300x225 Les invités dans les pompes funèbres
Votre actualité sur les pompes funèbres

La phrase restera sans doute un standard : « La famille, je les ais assassinés », au même titre que la réplique de Didier Bourdon dans « Bouquet final » : « Pendant la canicule, on s’est gavés ». Sauf que la famille (métaphoriquement) assassinée l’a été par un vrai conseiller funéraire, dans une vraie société de pompes funèbres, et pas dans une comédie un peu lourde dans un dialogue façon « Audiard fatigué ».

Nous avons été interpellés par de nombreuses personnes, extérieures aux pompes funèbres, arrivées sur le site via Google Actu, qui nous demandaient « Pourquoi nous étions toujours du côté des pompes funèbres ». Nous sommes du côté des pompes funèbres parce que nous sommes, avant même d’être journalistes, des professionnels du funéraire. Nous le sommes aussi parce que nous ne souhaitons pas céder à la facilité de faire des papiers sordides sur une profession qui a mauvaise presse, injustement nous semble-t-il. Et parce que nous croyons que notre métier est un beau métier, et que s’il est vrai qu’il y a des gens malhonnêtes, il n’y en a pas plus que dans n’importe quelle profession. Simplement, le fait que les professionnels soient discrets par nature, et que le secteur soit sensible, amplifie le phénomène lors-qu’affaire il y a.

Aussi, nous lançons notre première grande enquête, au titre sous forme de clin d’œil, « Les invités dans les pompes funèbres ».

Pour ce faire, nous avons besoin de vous. Et d’un petit peu de votre temps, sans en abuser.

Lire aussi :  Baudelaire : Y-a-t-il des morts prédestinés ?

Vous êtes professionnel du funéraire, indépendant, responsable d’un réseau ou d’une franchise ? Il vous suffit de répondre à ce petit questionnaire, et de nous le renvoyer accompagné d’une photo de votre enseigne, ou d’un logo, et d’une photo de vous, seul ou accompagné de votre équipe. Inutile de recopier les questions, pensez juste à indiquer le numéro. Si vous ne souhaitez pas que la réponse à une question soit publiée, il vous suffit de le préciser à la fin de votre réponse.

Vous pouvez aussi, toujours sans vouloir abuser de votre temps, transmettre le lien de cet article par mail à vos contacts les plus proches, vos collègues et confrères. Cela nous assurera plus de réponses, et Funéraire Info n’est pas encore connu de toute la profession. Si vous pensez que notre travail gagne à être connu, là aussi, aidez-nous.

Tout ceci débouchera sur un dossier, bien entendu, mais nous donnera aussi les bases pour un travail de fond. Plus que jamais, nous voulons être proche des réalités des professionnels du funéraire, pour toujours, mieux vous informer et parler de vous.

Nous vous remercions d’avance du temps que vous nous consacrerez.

Questions :

1- Votre adresse, votre nom, le nom de votre enseigne et votre site internet

2- Vos tarifs sont ils affichés en vitrine ? Sont ils facilement consultables par les familles, sur le web ou en magasin ?

3- Pouvez vous nous communiquer le prix de votre cercueil premier prix en TTC (inhumation et crémation), et son épaisseur (18 ou 22 mm) ?

Lire aussi :  OrthoMetals à Funexpo, de nouvelles perspectives!

4- Pouvez vous nous communiquer le prix moyens des obsèques dans votre établissement ? (« panier moyen » généralement constaté)

5- Accepteriez vous qu’un journaliste de Funéraire-info vous suive (ou l’un de vos salariés) pendant une journée (sans caméra caché)

6- Pouvez vous nous dire en quelques lignes l’éthique que vous vous êtes fixé pour exercer votre métier ?

7- Comment êtes vous entré dans la profession ? Par vocation, par hasard ?

8- recevez-vous beaucoup de courriers de remerciements de familles, ou d’autres témoignages de satisfaction ?

Merci de transmettre vos réponses à : [email protected]

Votes !

1 commentaire

LAISSER UNE RÉPONSE