Les obsèques low cost, pour une mort à prix bas

1
576

Sept cent quatre-vingt-neuf euros contre 3 000 euros en moyenne dans une entreprise privée, c’est l’offre phare du nouveau service de pompes funèbres low cost de la ville de Paris (SFVP), lancé le 2 juillet. Si les tarifs proposés par revolution-obseques.fr, le site spécialement dédié, sont uniques en France, la ville de Paris n’a pourtant pas inventé le système des funérailles bon marché. Et ce système cache quelques astuces.

• Un service basique

“L’offre ne comprend que ce qui est obligatoire, affirme François Michaud-Nérard, directeur général des SFVP, c’est-à-dire un cercueil aux normes, le transport en corbillard depuis l’établissement hospitalier et la coordination des intervenants.”

Un coût moindre que François Michaud-Nérard explique par la mise à contribution des familles. Ainsi, bien qu’assistés par les SFVP, les proches du défunt devront régler seuls la partie administrative. Autre exemple, pour le portage du cercueil, l’offre prévoit “que le chef de convoi pourra solliciter l’aide d’un ou deux membre(s) de la famille”. Une pratique déjà régulière dans de nombreuses familles, selon le directeur.

Autre restriction, l’offre proposée est limitée : “Nous n’avons qu’un seul modèle de cercueil, solide, qui n’est pas un premier prix, contre une trentaine de modèles proposés par les agences habituellement, souligne François Michaud-Nérard. Nous nous adressons à des familles qui ont une certaine distance par rapport aux obsèques, et qui vont préférer par exemple mettre de l’argent dans la cérémonie plutôt que dans le cercueil.”

656627 Les obsèques low cost, pour une mort à prix bas

Jean Ruellan, directeur de la communication de Pompes funèbres générales (PFG), numéro 1 en France, juge cette offre à 789 euros “trompeuse”. “Ils font croire que l’on peut organiser entièrement des obsèques à moins de 800 euros alors que c’est impossible”, estime-t-il. Selon lui, “les familles, affectées, ont besoin d’un minimum d’assistance, notamment pour les démarches administratives. On ne peut pas en même temps nous reprocher de profiter de leur faiblesse et juger qu’elles sont aptes à gérer de lourdes démarches. Et au final, les coûts sont identiques, simplement répartis autrement.”

viaLes obsèques low cost, pour une mort à prix cassé – francetv info.

Lire aussi :  Obsèques: Cérémonie laïque en Mairie, une ineptie républicaine
Votes !

1 commentaire

  1. Je demande à voir… Bien que certaines prestations ne soient pas obligatoires, elles restent quand même dans les moeurs (capiton, chambre funéraire…), je doute donc que l’offre de base ne soit pas un peu plus étoffée par la suite sur le devis!

     

LAISSER UNE RÉPONSE