L’impossible deuil de l’accident de Beaune, 30 ans après

0
705

Ce 31 juillet, 53 ballons seront lâchés à Crépy-en-Valois (Oise), comme autant de victimes de l’accident de Beaune, il y a tout juste trente ans. Chaque année, les familles endeuillées et les élus de cette ville de 15 000 habitants à 65 kilomètres au nord de Paris se rendent à Beaune (Côte-d’Or) pour se recueillir sur le lieu du drame. A l’occasion des trente ans de la disparition des enfants, une messe a été organisée exceptionnellement.

1740215_3_5d89_le-31-juillet-1982-sur-l-autoroute-a6-a-beaune_f9e2b32cb61581fd3162883b36de3d18 L'impossible deuil de l'accident de Beaune, 30 ans après

44 PETITS CERCUEILS ALIGNÉS À L’ÉGLISE

Le 31 juillet 1982, un accident sur l’autoroute A6 faisait 53 victimes. Parmi elles, 44 enfants de la région parisienne qui partaient en colonie. A 20 heures, les deux cars avaient pris la route depuis Crépy-en-Valois vers leur lieu de vacances, à Aussois, en Savoie. Il y avait beaucoup de monde sur la route et il pleuvait. Près de Beaune, un rétrécissement de chaussée provoque un ralentissement. Une collision se produit entre plusieurs voitures et les deux cars. Le réservoir d’un véhicule se perce, de l’essence se répand et s’enflamme. Quatorze enfants et l’un de leurs accompagnateurs parviennent à s’extirper du brasier.

viaL’impossible deuil de l’accident de Beaune, 30 ans après.

Votes !
Lire aussi :  Fantômes de Facebook : Charlie Carver retrouvé mort

LAISSER UNE RÉPONSE