nettoyage après décès à Los Angeles

0
2749

A San Francisco, Neal Smither est le fondateur de Crime Scene Cleaners. Avec un pragmatisme qui dérange, il a fait son business des traces des suicides, meurtres et accidents.

(De San Francisco) Ce n’est pas que ça le dérange. Les tâches de sang, les fluides sur le tapis, les cadavres oubliés des morts que personne ne remarque pendant des semaines. Juste, des fois, l’odeur lui reste. Mais pas l’émotion, ni l’histoire de ceux qui ont vécu. Pragmatique, il est, c’est tout.

« C’est au début de la décomposition qu’il y a les larves. Après, toutes les mouches aux pattes couvertes de fluides corporels se posent sur les murs. Comme des millions de petites traces du macchabée. »

Neal Smither, 45 ans, un visage presque enfantin derrière ses lunettes carrées, sait tout des derniers moments. Pas les derniers soupirs ou les ultimes paroles. Il sait ce qui vient après. La puanteur du vomi sec, l’odeur métallique du sang des accidentés, les taches écarlates que laissent ceux qui se mettent une balle dans la tête. Après la levée d’un corps, Neal Smither nettoie les lieux que la mort a choisis, efface les dernières traces d’une existence terminée.

A coups de désinfectants, de produits désodorisants, il fait disparaître l’insoutenable, rend le drame invisible. Crime Scene Cleaners, « les nettoyeurs des scènes de crimes ». C’est le nom de son entreprise. Une idée qui lui est venue en regardant une scène du film « Pulp Fiction ». Seize ans qu’il passe après la mort.

Comme chez McDo

Pas par altruisme. Rien à faire du passage à l’au-delà ou du soutien de l’autre. Poli, professionnel, c’est tout. Ganté de caoutchouc toujours.

Lire aussi :  Médias : Les contrats obsèques épinglés

« Je fais de tout. Suicides, meurtres, accidents. Cellules de détention, voitures de police, résidus de morts naturelles. Je nettoie tout. Et, à côté, je transporte les cadavres. »

Il le fait pour l’argent, il ne s’en cache pas. Et il attend le même pragmatisme de ses employés.

3277228386_6d39c8dae8_z_1 nettoyage après décès à Los Angeles

Lire la suite en suivant ce lien : Profession : nettoyeur de la mort à Los Angeles | Rue89.

Votes !

LAISSER UNE RÉPONSE