Obsèques d’Edouard Leclerc : l’adieu de Landerneau

1
511

Les obsèques d’Edouard Leclerc avaient lieu cet après midi, à Landerneau. Funéraire Info y était.

mail.google.com_-225x300 Obsèques d'Edouard Leclerc : l'adieu de Landerneau
Saint Houardon attends l'Epicier de Landerneau

La foule était déjà nombreuses pour dire au revoir à l’épicier de Landerneau dès 13 H 30. Dans la petite commune du Finistère, c’était le branle-bas : vingt-cinq gendarmes pour contrôler la circulation, les secouristes de la Croix-rouge prêts à intervenir « On avait peur surtout des malaises dus à la chaleur », nous explique l’un d’entre eux, «il y a aujourd’hui beaucoup de personnes âgées qui ont connu Monsieur Leclerc à ses débuts ».

Le premier corbillard est arrivé vers 14 H 00. Une demi-heure d’avance ? Fausse alerte : c’était le premier des quatre fourgons de fleurs. Sur le parvis de l’église, le Maire de Landerneau, Patrick Leclerc, neveu d’Edouard, accueille l’assistance sur le parvis de l’eglise. Beaucoup de monde, venus de loin, et le personnel du Groupement d’Achat Leclerc arrivés en autocar,affrété pour l’occasion.

Dans un silence impressionnant, le corbillard arrive enfin. C’est une figure importante du commerce Français qui est là, et sans doute le Landernéen qui aura fait le plus rayonner sa ville dans le siècle.

« Qu’est-ce qu’on a pu dire de mal sur lui » sourit Simone, « mais au final, c’est lui qui avait raison ».

A 14 H 25, le cortège arrive à l’Eglise de Saint Houardon. L’équipe de porteurs s’active. Le cercueil de chêne massif, sobre et solide, à l’image de l’homme, entre précisément à l’heure.

Jeune mais déjà très expérimenté, le Maître de Cérémonies, Annaël, ne cache pas sa satisfaction. “Nous sommes une équipe de cinq porteurs et deux Maîtres de Cérémonies. Vu l’affluence, il fallait être nombreux et se répartir les tâches”. Les Pompes Funèbres des Communes Associées, en charge de la cérémonie, ont mis les petits plats dans les grands.

Leur travail sera considérablement simplifié par la foule, respectueusement en retrait “On est venu dire au revoir et merci, mais on ne veut pas s’approcher plus, on ne veut pas déranger sa famille”.

La cérémonie est transmise par des hauts parleurs à l’extérieur. Mais une grande partie de l’assistance se disperse peu après l’entrée. “Je suis venu dire Kenavo, le reste, ça me regarde pas” explique Jo, producteur à la retraite qui vendait sa production à Leclerc.

Lire aussi :  Des fauteuils cercueil pour maison funéraire pop art

mail.google.com2_-300x225 Obsèques d'Edouard Leclerc : l'adieu de LanderneauLa cérémonie se déroule. Le passage de la Bible choisi est l’épisode de la multiplication des petits pains, tout un symbole.

La cérémonie sera longue, presque deux heures et demi, principalement dû un nombre important de personnes qui vont bénir le cercueil. Puis celui-ci ressort, sous les applaudissements de la foule, un honneur réservé habituellement aux artistes. Mais Edouard Leclerc était, à sa façon, un artiste. Enfin, le cortège s’ébranle : direction le cimetière, un moment réservé à l’intimité familiale.

La foule se disperse, comme à regret. “Je vais faire mes courses chez lui” me glisse malicieusement une dame. “Lui est parti, mais ses bonnes idées restent”.

 

Votes !

1 commentaire

LAISSER UNE RÉPONSE