Revue de presse du 30 mai 2012

0
362

Actualités

L’actualité est dominée par les tremblements de terre en Italie, qui ont tué mardi dernier 15 personnes et en ont blessé 200. Sans compter la perte patrimoniale dans le plus grand musée à ciel ouvert du monde. Une journée de deuil national a été décrétée le 4 juin.

Pour en savoir plus

La pentecôte, jour férié devenu journée de solidarité, l’est il toujours ? C’est la quetion que l’on peut se poser devant cette usine à gaz. C’est la question qui est posée ici.

Pour en savoir plus

Les projets de crématoriums sont toujours sujet à controverse. Généralement, sur l’endroit ou les implanter. Par exemple, près d’un supermarché est une idée qui semble mauvaise à un groupe d’opposants à Réty, au point que le conseil général a tourné au pugilat. D’après le maire, ce n’aurait rien à voir, mais l’essentiel, c’est qu’il n’y a pas de décès.

Pour en savoir plus

Selon la société d’études Xerfi, le chiffre d’affaires des acteurs du funéraire devrait progresser de 1% en 2012, puis de 1,5% en 2013. Alors qu’ils ont en moyenne augmenté leur tarif de 3% sur la décennie 2000, les professionnels, face au pouvoir d’achat en berne des français, ne pourront plus compter sur ce levier. Durant les prochaines années, les opérateurs funéraires vont être confrontés à « des tensions sur les prix mais aussi à l’augmentation des crémations, moins rémunératrices que les inhumations. » Autre concurrence, celle de l’assurance obsèques qui, avec près de 3 millions de contrats en cours, couvre, selon Xerfi, environ 20% de la population de plus de 60 ans. Un marché de niche qui attire de plus en plus d’opérateurs de l’assurance. Pour répondre à l’évolution des comportements d’achat des français, qui s’orientent désormais vers la recherche des meilleurs tarifs, certains professionnels se sont positionnés sur le low cost. A l’instar de Roc-Eclerc ou du groupement Le Choix Funéraire, 130 concessions en France et 160 partenaires, qui a créé fin 2011 l’enseigne Plus Funéraire. D’autres acteurs ont baissé leur prix d’appel avec des prestations obsèques qui démarrent à 1500 euros, contre 3000 euros en moyenne.

Lire aussi :  Revue de presse du funéraire du 8 novembre 2016

Pour en savoir plus

C’est une histoire sur laquelle la loi du silence a longtemps régné. Elle lie les destins des habitants d’Embrun et d’Isolaccio-di-Fiumorbo, village de la plaine orientale corse. Et comme dans beaucoup d’histoires, il a fallu creuser dans le passé pour que les fantômes sortent de l’oubli.Embrun est le nœud d’un drame qui a frappé les habitants d’Isolaccio, en 1808, sous Napoléon I er. À la suite de troubles, 167 hommes et garçons du village, âgés de 7 à 90 ans sont arrêtés sur ordre du général Morand. Ils sont exilés sur le continent et incarcérés à la maison centrale de détention d’Embrun.En quelques mois, plus de 100 d’entre eux vont y mourir. Tous auraient été enterrés dans le cimetière dit “des condamnés”, aux côtés d’autres défunts de la maison de détention, dans le quartier Sainte-Marthe. De ce cimetière, il ne reste aujourd’hui qu’un terrain privé orné d’un potager.

Pour en savoir plus

pressenationale-300x287 Revue de presse du 30 mai 2012

Votes !

LAISSER UNE RÉPONSE