Revue de presse du 11 mai 2012

0
355

Décès

Le photographe de guerre allemand Horst Faas, récompensé deux fois par un prix Pulitzer, est décédé jeudi, selon l’agence de presse Associated Press (AP), pour laquelle il avait travaillé pendant près de 50 ans. Horst Faas, décédé à 79 ans, était surtout connu pour sa couverture de la guerre du Vietnam. C’était le photographe qui l’avait couverte le plus longtemps, de 1962 à 1974, comme chef de la photo pour l’agence américaine en Asie du Sud-Est.

Pour en savoir plus

 Klaus Wenger, directeur-gérant d’Arte Allemagne, est décédé jeudi à l’âge de 64 ans, a annoncé la chaîne de télévision franco-allemande dont il était était un des membres fondateurs. Entré dès 1991 à Arte GEIE (Groupement européen d’intérêt économique) comme responsable de l’unité documentaire, il avait activement participé au développement de la chaîne depuis sa création.

Pour en savoir plus

 Jacques Boutet, ancien conseiller d’Etat, président de TF1 en 1981-82 et premier président du Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA) de 1989 à 1995, est décédé jeudi à l’age de 84 ans, a annoncé sa famille. Né en 1928 à Rodez, ce haut fonctionnaire avait passé une grande partie de sa carrière au Conseil d’Etat. Il avait également exercé de hautes fonctions à l’étranger, notamment comme président de la chambre administrative de la Cour suprême d’Abidjan en 1962. L’ancien élève de l’ENA est devenu en 1980 président de section honoraire au Conseil d’Etat avant d’être nommé en juin 1981 Président-directeur général de TF1, à l’époque chaîne publique.

Pour en savoir plus

Actualités

Quinze tombes, dont 14 se trouvent dans le carré militaire du cimetière Saint-Georges à Périgueux et datent du XIXe siècle, ont été dégradées début mai, a-t-on appris jeudi auprès du délégué militaire départemental. “Quatorze croix ont été poussées au sol et les murs de la tombe d’un particulier ont également été poussés”, a déclaré à l’AFP le lieutenant-colonel Pierre-Jean Pobelle. Les dégradations remontent à la nuit du 1er au 2 mai, a-t-il indiqué en précisant qu’une plainte pour “violation de sépulture” a été déposée par le ministère de la Défense le 3 mai. Aucune inscription ne figurait sur les tombes, datant pour la plupart du XIXe siècle, époque où Périgueux accueillait un régiment d’infanterie, a précisé ce militaire.

Lire aussi :  Revue de presse du funéraire du 24 octobre 2016

Pour en savoir plus

pressenationale2-300x287 Revue de presse du 11 mai 2012

Votes !

LAISSER UNE RÉPONSE