Revue de presse du 5 février 2013

0
342
pressenationale-300x287 Revue de presse du 5 février 2013
Revue de presse

Obsèques géantes

Portraits du roi-père tapissant les rues de la capitale, ruban noir accroché aux vêtements, murs de fleurs et forêt d’encens aux portes du Palais royal… Au Cambodge, c’est tout un peuple qui s’apprête à faire ses adieux au charismatique Norodom Sihanouk. L’homme aux mille et une facettes, dont les prises de position ont souvent dérouté en Occident, a été tout à la fois : père de l’indépendance, roi, co-fondateur du Mouvement des non-alignés, chef d’Etat, président du régime de Pol Pot puis prisonnier des Khmers rouges, bloggeur, artiste. Le Cambodge, vraiment, c’était lui. Ses funérailles, ce lundi dans la capitale, ont rassemblé plusieurs millions de Cambodgiens venus de tout le pays. Depuis sa disparition, le 15 octobre dernier, à l’âge de 89 ans, un élan de ferveur traverse toutes les couches de la société et le fait entrer dans la légende.

Pour en savoir plus

Jia Qinglin, président du Comité national de la Conférence consultative politique du peuple chinois (CCPPC), a transmis lundi les condoléances de 1,3 milliard de Chinois aux dirigeants cambodgiens suite au décès du roi père Norodom Sihanouk. Lundi, lors d’une rencontre avec le Premier ministre cambodgien Hun Sen au Palais de la Paix, M. Jia a indiqué qu’il tenait à être présent pour exprimer la profonde sympathie du Parti communiste de la Chine, le gouvernement chinois et 1,3 milliard de Chinois à la famille royale, le gouvernement du Cambodge et le peuple cambodgien, alors que le Cambodge se prépare à la crémation de l’ancien roi Norodom Sihanouk. Il a rappelé que les relations d’amitié sino-cambodgienne avaient été créées par le roi Norodom Sihanouk et d’anciens dirigeants chinois, ajoutant que ces relations était un “bien précieux” pour la Chine.

Lire aussi :  Revue de presse du funéraire du 7 novembre 2016

Pour en savoir plus

Record du monde

Chez AMS, à force de tout gagner, on s’ennuie parfois. C’est bien sympa de faire la Nissan GT-R la plus rapide de la planète (avec maintenant un record de 8,62 s au 400 m DA) capable de croquer de la Kawa en reprises, ou la Mitsubishi Lancer la plus puissante, mais au bout d’un moment, ça devient répétitif et on cherche le changement. Alors du coup, on se met à feuilleter le livre Guiness des Records pour dégoter de nouveaux objectifs. Tiens, saviez-vous que le corbillard baptisé “Stiff Shifter” (littéralement, le « déplaceur de raidis ») a abattu le 400 m DA en 11,6 secondes en 2010, ce qui en fait le véhicule de fonction de croque-mort le plus rapide du monde ? En voilà un beau projet ! Voici donc « Madness » (folie en bon françois), une Chevrolet Caprice de 1996 convertie à l’usine en corbillard avant qu’AMS lui rajoute une poignée de chevaux empruntés probablement aux Cavaliers de l’Apocalypse. Avec 10,7 s au 400 m DA, AMS ajoute donc à son palmarès le record du corbillard le plus rapide du monde.

Pour en savoir plus

Mauvaise humeur

Et pourquoi ne pas lire, si ce n’est déjà fait, l’article d’hier de Funéraire Info ? Un petit coup de colère sur les constructions de crématoriums et le choix délicat de l’emplacement.

Pour en savoir plus

ephemeride2-150x150 Revue de presse du 5 février 2013

Votes !

LAISSER UNE RÉPONSE