Revue de presse spécial Toussaint

0
417
pressenationale-300x287 Revue de presse spécial Toussaint
Revue de presse

C’est la Toussaint, et si ce Toussaint avait été une personne, il aurait été saint patron des pompes funèbres. C’est vrai : quelle autre journée nous met autant à l’honneur ?

Ecce homo

Cette Toussaint là me met un peu dans l’embarras. En tant que rédacteur de Funéraire Info, blogueur, même si ces deux activités sont bien distinctes et aspirant écrivain, voilà que la presse locale me consacre un papier. Fallait il le mettre ou non dans la revue de presse ? Après un débat avec moi-même assez vif, il faut le reconnaître, j’ai décidé que non seulement oui, mais en première place. Non mais.

L’article à ma gloire se trouve ici

Bonnet d’âne

Cette Toussaint a été marquée par un phénomène nouveau et assez jouissif : les journalistes se sont penchés sur notre profession, et ils nous ont trouvés formidables ! Des sociétés innovantes ont été mises à l’honneur, des articles sympas ont vu le jour ici et là sur des entreprises qui travaillent dur depuis des années, en un mot, médiatiquement, cette année est celle ou tout change.

Néanmoins, des bonnets d’âne sont à décerner. Le premier revient à Challenges, qui nous ressort les vieux poncifs des pompes funèbres qui font de l’argent sur le dos des morts. Le second revient au Télégramme de Brest, qui consacre un article presque entièrement dédié à l’ex régie municipale, en laissant la parole à un élu… Qui est par ailleurs directeur de cette régie ! Le journaliste ne se demande à aucun moment si c’est normal, pas plus qu’il ne s’interroge sur les 60 % de parts de marché de cette société dans une ville qui compte 5 entreprises de pompes funèbres, dont 3 sont moins cher.

Lire aussi :  Revue de presse du funéraire du 10 novembre 2016

Le papier de Challenges est là

On se demandera d’autant plus quelle mouche pique le Télégramme lorsqu’on sait qu’à Brest, ils ont non seulement le journaliste funéraire le plus célèbre de France, désormais, c’est à dire moi, voir plus haut, mais aussi des sociétés novatrices, tellement novatrices que sa réputation s’étend au niveau national. L’Est républicain ne s’y est pas trompé.

Le papier de l’Est Républicain est à lire ici

Crémation superstar

Il nous incombe, et par nous, j’entends professionnels du funéraire, d’inculquer aux journalistes les bases, non seulement de notre vocabulaire, mais peut être aussi de la langue Française. Si vous aussi vous faites un bond de trois mètres dans votre fauteuil lorsque vous entendez un présentateur de journal télévisé parler d’incinération au lieu de crémation, alors mobilisez vous, ne laisser plus la presse diffuser un vocabulaire inadéquat.

Ceci dit, la crémation est la superstar de cette Toussaint. Ouest-France nous apprend qu’elle représente 31 % des obsèques, et le Figaro 60 % des volontés futures. Loin encore de certains pays voisins, comme l’Allemagne ou l’Angleterre, ces chiffres laissent présager d’un avenir radieux pour la filière.

Ouest-France est à lire ICI

Et le Figaro, là

Un grand bol d’air

La crémation est passée dans les mœurs, elle ne fait plus polémique ? Eh bien, si, pour François Vercelletto dans Ouest-France, encore eux, selon qui « la crémation est un manque de respect ». Article polémique, peut être un tantinet provocateur, il a un immense mérite : remettre en cause ce que tout le monde considère comme allant de soi, rompre le consensus, bref, inciter à la réflexion, non seulement sur ce sujet, mais sur tous nos us et coutumes, ce qui est et restera le meilleur moyen d’avancer en se demandant ce qui est le mieux. Que l’on soit d’accord ou pas du tout avec ce qu’il dit, il faut lui tirer notre chapeau de l’avoir dit.

Lire aussi :  Toussaint : bois et carton, revue de presse du cercueil

On peut le lire ici

High tech macabre

Comment passer sous silence la révolution numérique de la mort ? Déjà largement abordé, le sujet continue à fasciner, les béotiens qui ne s’imaginaient pas le funéraire si imaginatif, et les initiés, ébahis par les possibilités qui s’offrent à eux.

C’est dans Que Choisir,

C’est aussi sur France 3,

C’est partout ailleurs

Ne manquez pas, cet après midi, le directeur d’Afterweb Venture, en direct sur I-Télé, qui nous parlera de la retransmission vidéo de cérémonies funéraires.

ephemeride2-150x150 Revue de presse spécial Toussaint

Votes !

LAISSER UNE RÉPONSE