Semur-en-Auxois : l’Église face à l’ouverture du crématorium de l’Auxois-Morvan

1
517

Un petit air de Don Camillo à Semur-en-Auxois entre l’église et le crématorium de l’Auxois-Morvan….

Le lieu des obsèques est l’église de la paroisse du défunt. C’est le message que souhaite rappeler l’Église à ses fidèles au moment de l’ouverture du crématorium de Semur-en-Auxois.

 

Le lancement du crématorium de l’Auxois-Morvan va avoir un impact sur l’ensemble du territoire de haute Côte-d’Or, voire au-delà. Pour cette raison, des représentants de l’Église tiennent à réaffirmer quelques éléments de la doctrine catholique, notamment sur la cérémonie des obsèques.

Avant la construction du crématorium de l’Auxois-Morvan, les crématoriums les plus proches se trouvaient à Dijon ou Auxerre. Assez loin pour que le site de la rue de la Croix-Belin réponde à une demande. Seulement, pour les catholiques pratiquants, la salle de recueillement aménagée dans le crématorium de Semur a ses limites.

Priorité à la paroisse

« Le lieu normal des célébrations d’obsèques est l’église de la paroisse d’origine du défunt », mentionne un bulletin d’information pour des fidèles côte-d’oriens. Par cette assertion, l’Église catholique confirme que l’enceinte du crématorium ne saurait remplacer la paroisse d’origine du défunt pour des obsèques. Rappelons que cette célébration religieuse n’est pas un sacrement. Elle peut donc être conduite par une équipe de laïcs. La question ne se pose même pas dans le cas d’une messe d’enterrement. Le crématorium étant un lieu public, une célébration de l’eucharistie ne peut y avoir lieu.

Cas pratique : « Le problème se pose lors du décès d’une personne, non originaire de Semur-en-Auxois, à l’hôpital de Semur, explique le père Éric Ardiet, curé de Montbard. Pour des raisons de moyens, il y aura de fortes chances pour que son corps ne soit pas rapatrié dans sa paroisse d’origine pour les obsèques. » Une éventualité qui ne manquera pas d’arriver mais que l’Église ne voit pas forcément d’un bon œil.

Lire aussi :  Aide au suicide : La demande spécifique des Pays-Bas

D’où la mise en place d’une équipe interparoissiale pour le crématorium de l’Auxois-Morvan. Cette équipe détiendra des documents qui permettront à la paroisse du défunt de veiller à ce que les familles ne soient pas démunies au moment de la crémation. Elle devra également accueillir et accompagner les familles qui souhaitent une célébration au crématorium dans la salle des cérémonies prévue à cet effet. Et le père Éric Ardiet de rappeler les circonstances exceptionnelles qui justifient une célébration au crématorium : « Le défunt n’est pas de la paroisse de Semur, mais est décédé à Semur ; le défunt n’a pas de famille et a manifesté son souhait de la crémation ; ou pour des raisons particulières, les obsèques ne peuvent avoir lieu dans la paroisse d’origine (par mesure de discrétion notamment ou risque de trouble à l’ordre public) ».

au-moment-de-la-mise-en-service-du-crematorium-de-l-auxois-morvan-l-eglise-rappelle-que-des-obseque Semur-en-Auxois : l’Église face à l’ouverture du crématorium de l’Auxois-Morvan

La réponse de Loïc Girard, responsable du crématorium : « Accompagner les familles »

«Il est normal que l’Église rappelle que les obsèques doivent en priorité se dérouler dans la paroisse du défunt. Le crématorium, qui doit être inauguré officiellement en avril prochain, ne concurrencera pas le fonctionnement de l’Église. Cette équipe inter-paroissiale aura pour mission d’accompagner au mieux les familles de défunts. Prévenus par le service des pompes funèbres, les prêtres diront s’ils pourront se déplacer au crématorium et organiser la cérémonie des obsèques ou si l’équipe interparoissiale devra s’en occuper. »

viaSemur-en-Auxois | Semur-en-Auxois : l’ouverture du crématorium de l’Auxois-Morvan pousse l’Église à s’organiser – Le Bien Public.

Votes !

1 commentaire

LAISSER UNE RÉPONSE