Spécial Saint Valentin : le croque-morts de vos rêves

1
1456

La Saint Valentin, fête des amoureux : dans beaucoup de magazines paraissent des articles sur « l’homme idéal » ou « la femme idéale ». Soyons tendance, et penchons-nous sur « le croque-morts idéal ».

Cas Riz, Cas Ture

homme-parfait1-300x234 Spécial Saint Valentin : le croque-morts de vos rêvesLes magazines, la fameuse « presse féminine » et la plus récente « presse masculine », s’efforcent de dresser le portrait de l’homme ou la femme idéal(e) qui correspond plus au fantasme qu’à l’intangible attirance entre deux êtres qui pourtant avaient autant en commun qu’un Capulet avec un Montaigu.

L’homme idéal, non selon les femmes, mais selon les rédactrices en chef des magazines féminins qui s’y entendent pour vendre du papier, est brun. Il mesure un mètre quatre-vingt-cinq, taille qui est suffisante pour mettre en valeur sa silhouette athlétique et son côté protecteur, sans qu’une trop grande taille ne devienne écrasante pour la femme. Il est pompier, courageux, sauve des vies, et dispose d’une fortune personnelle qui lui permet d’inviter l’élue de son cour en week-end impromptu à Venise, dans son jet privé, puisque leurs amoures ne sauraient être troublées par la plèbe des transports en commun. Romantique et viril tout à la fois, il est fidèle, bien entendu.

A toutes les femmes qui lisent ceci et viennent de tourner la tête vers leur bonhomme, je n’aurai qu’un mot à dire : désolé.

La femme idéale, selon les rédacteurs en chefs des magazines masculins qui savent très bien ce que veulent leurs lecteurs, est blonde, brune ou rousse, ça dépend des goûts, dispose d’appas imposants, et sait lui apporter sa bière à bonne température très discrètement durant les matchs de football, afin de ne pas troubler sa concentration.

Lire aussi :  15 Octobre : Journée mondiale de sensibilisation au deuil périnatal

A tous les hommes qui lisent ceci et viennent de tourner la tête vers leur femme, je n’aurai que huit mots à dire : fais gaffe à ce que tu vas répondre.

Alors, le croque-morts idéal correspond il à ce portrait-robot ?

Fossoyeur de mon cœur

femme-ideale.1237191337-300x108 Spécial Saint Valentin : le croque-morts de vos rêvesSi le croque-morts est un homme, il ne saurait en aucun cas correspondre au portrait dressé de l’homme idéal.

Déjà, parce que si il dispose d’une fortune personnelle qui lui permet de partir en jet privé à Venise, et que malgré cela, il persiste à partir en réquisition au milieu de la nuit pour ramasser des corps abîmés dans des circonstances sordides, il a un problème psychologique incompatible avec l’exercice de la profession. Ensuite, parce que les bruns ténébreux, dans les magazines féminins, sont toujours mal rasés. Ça, les familles ne l’accepteraient pas. Enfin, parce que les veuves auraient d’immenses difficultés de concentration.

Si le croque-morts est une femme, elle ne saurait pas plus correspondre au portrait dressé de la femme idéale.

Déjà, parce que les appas déconcentrent les veufs. Ce sont des hommes, malgré tout. Ensuite, parce que la veuve, qui connaissait feu son mari, ne pourra s’empêcher d’imaginer sa réaction face à ce qu’il faut bien appeler une bimbo. Et la veuve reste jalouse. Enfin, parce qu’apporter une bière fraîche à la famille, cela ne se fait pas, au sens propre du terme, du moins. Personne, nulle part, n’a jamais dit que la femme parfaite sait faire un bon café, elle n’a donc pas conséquents jamais appris.

Le croque-morts idéal n’a donc rien de commun avec le fantasme. Mais alors, qui est il ?

Lire aussi :  Vacances de la Toussaint : Occuper les enfants

Le croque-morts idéal

207285_1017254883614_8760_n Spécial Saint Valentin : le croque-morts de vos rêves
Le croque-morts idéal

Le croque-morts idéal n’est pas très grand, il sait se faire oublier lorsqu’il n’est pas indispensable, tout en ayant une carrure qui lui permet de s’imposer lorsqu’il doit prendre le contrôle de la situation, et qui lui tient lieu de charisme. Ce ne doit pas être une carrure agressive : des épaules naturellement larges surmontant en embonpoint discret mais prononcé lui donneront plutôt une allure de nounours rassurant, impression renforcée par des fossettes sur son sourire esquissé à la fois amical et complice.

Il devra être à l’aise à l’oral et lire beaucoup, afin d’avoir un vocabulaire étendu et pourvoir se mettre au diapason du langage de chacun.

Bref, il sera une sorte de Winnie l’Ourson macabre. Je suis sûr que vous l’aimez déjà.

Mais, mais, ce portrait… Mais c’est moi ! Je suis le croque-morts idéal !

Si vous voulez à tout prix me souhaiter ma Saint-Valentin, sachez que je ne suis pas très fleurs. Je préfère ces chocolats anglais, ceux avec une feuille de menthe au milieu, vous savez, les « après huit ». Vous pouvez les faire parvenir à la rédaction de Funéraire Info, qui transmettra.

PS : Vous aurez noté, lors d’un passage de cet article, que j’ai utilisé le genre féminin pour “amour”. sachez que le mot “amour” est masculin au singulier, et féminin au pluriel. Comme disait Raymond Devos, l’on peut ainsi affirmer que “cet amour est le plus beau des plus belle”. Franchement, qui d’autre que le croque-morts idéal peut savoir ça ? Surtout pas à l’orange, les chocolats, je supporte pas.

Votes !

1 commentaire

  1. Bon Guillaume sûr pour l’embonpoint, sinon les chocolats menthe tu les veux à qu’elle adresse?
    Promis je t’en envoie (si je n’ouvre pas la boite)

     

LAISSER UNE RÉPONSE