The Voice sur TF1, un candidat celeste

11
771

A Funéraire Info, nous sommes des gens comme les autres. Après une dure journée de labeur, nous nous affalons aussi devant la télévision pour tuer le temps. C’est ainsi que notre rédacteur s’est retrouvé un soir devant The Voice, et soudain, un miracle s’est produit…

Un samedi soir sur la terre

luc-arbogast-devant-la-cathedrale-de-chartres-300x198 The Voice sur TF1, un candidat celeste
Luc Arbogast devant la cathedrale de Chartres (Crédit photo : Maxime Lenglet)

Ce que l’on sait sur The Voice, c’est qu’il n’y a rien à attendre de cette émission de plus que ce que l’on espère, ce qui est déjà beaucoup. Concours musical basé sur la voix, on se demande parfois quelle mouche pique le jury à s’extasier devant des hurleurs faisant passer la démonstration pure avant la moindre trace d’émotion. Parfois.

Les petits miracles y existent néanmoins, qui vont rarement jusqu’au bout toutefois. Atef en était un l’année dernière, par exemple. Peu importe qui a gagné : The Voice, c’était lui, pour ses admirateurs. Mais globalement, l’émission suit un rythme planplan ou l’on sait que la scène censée révéler des talents va devenir un gueuloir d’ou en sortiront moins de merveilles que celui de Flaubert. Parfois.

Le principe reste tout de même amusant : les jurés sont dos au candidat, et se retournent si ils sont convaincus par sa prestation. Le candidat intègre l’équipe du juré qui s’est retourné, et, si il y en a plusieurs, choisis son coach. L’on connait les habitudes et préférences de chacun d’eux, Garou, Jennifer, Florent Pagny, Louis Bertignac qui nous surprennent encore. Parfois.

Ce n’est pas une critique, néanmoins : l’émission est bien faite, elle a ses limites, imposées par son cadre, elle agace parfois, mais elle se regarde avec plaisir. Parfois.

Et parfois, le cadre explose. Un miracle se produit. L’année dernière, c’était un petit gars avec une bonne bouille qui chantait du Michael Jackson, Atef, et cette année, dans un registre radicalement différent, habillé comme un ménestrel, et une tête à jouer du Death Metal, seul avec un bouzouki, Luc Arbogast. Et tout à coup, ce qui s’élève n’est plus de la musique, c’est le passé, pas un temps dépassé, mais l’Histoire, la grande, qui nous prend aux tripes. D’après ce qu’on peut lire ici et là, « Cancion Sefaradi » est une composition contemporaine de Luc Arbogast lui-même, mais on ne dirait pas. Vraiment pas. Et les fauteuils du jury se retournent, les uns après les autres.

Lire aussi :  Leonard Cohen est mort, panégyrique pour un génie

Mais c’est qui, Luc Machin ?

Né à La Rochelle, Luc Arbogast, baigné de musique traditionnelles, bascule dans le punk-métal. Découvrant ses capacités vocale de contre-ténor, il se lance dans la musique de rue, produisant un premier album qui le fera connaitre de son public et entrainera la poursuite de l’aventure.

Son passage à TheVoice est destiné à « passer la vitesse au dessus » selon ses propres propos, ce qui est, n’en déplaise à certains, tout à fait envisageable. Le nombre de corbeaux cold-waveux, gavés de The Cure et de Sisters Of Mercy qui se sont prosternés devant Dead Can Dance est là pour le prouver. Certes, Arbogast va plus loin, là ou Brendan Perry et Lisa Gerrard faisaient des concessions à la pop, lui n’en fait aucune. Ou subtilement.

Luc Arbogast doit gagner The Voice, parce qu’il a rempli le marché, il a une voix, et une sacrée voix, mais parce qu’il s’amène avec un univers, pas l’univers préfabriqué de certains, mais un univers, le nôtre, celui de notre histoire, des racines même de la musique et de l’art qui ont bâti la grandeur de notre civilisation. Et il le fait avec émotion, nous emportant pour le coup.

Il doit aussi gagner parce que, au lieu d’avoir choisi Florent Pagny comme coach, qui semblait la voie la plus évidente, il a choisi Jennifer, juste par curiosité, pour voir ce que pouvait donner une rencontre entre deux conceptions radicalement différentes de la musique.

Quand on voit des gamins arriver au casting, expliquant « Salut, je suis machin, j’ai 20 ans et je suis chanteur », l’on a envie de rire. L’on ne se déclare pas chanteur, un matin comme cela au réveil, on le devient, par l’apprentissage, non pas seulement du chant, mais de l’art, un mélange de difficultés, de coups dans la gueule, de chutes, de redressements, sans jamais cesser de travailler encore et encore et de mettre de côté le bénéfice immédiat au profit de la voir qui apprendra le plus, ce qu’à fait Arbogast en choisissant sa coach. On n’est pas chanteur, ou peintre, ou écrivain, parce qu’on l’a décrété, on l’est parce qu’on l’est, quelque part, on ne peut pas faire autrement et que jamais, jamais, on ne cède à la facilité.

Lire aussi :  Metallica : "Hardwired..." programmé pour se faire détruire ?

Exceptionnellement

Exceptionnellement, ce soir, pendant The Voice, je vais, pour la première fois de ma vie, envoyer aussi un texto pour voter pour un candidat. Je suis un peu intimidé, je ne sais pas trop comment ça se passe, j’imagine que Nikos Aliagas va bien l’expliquer, parce que ce soir, Luc Arbogast passera parmi cinq candidats, un sera sauvé par les coachs, un par le public, et pour les trois autres ce sera la fin.

Non pas que je veuille que Luc Arbogast gagne. Enfin, si mais sa singularité l’empêchera, je pense, d’aller jusqu’à la fin. Même si l’originalité plaît, c’est toujours le consensus qui gagne. Simplement qu’il dure le plus possible, pour laisser le temps au plus grand nombre de le découvrir. Et après ? Eh bien, après, on prendra la relève. Luc Arbogast est un passeur de mémoire, et en ce sens, il a tout sa place sur Funéraire Info. Pour cela, et aussi parce qu’on aime sa musique.

The Voice, ce soir, 20 H 50 sur TF1

Le site officiel de Luc Arbogast

Votes !

11 COMMENTAIRES

  1. Entièrement d’accord et maintenant que Luc Arbogast n’est plus dans la course, je ne regarderai plus the Voice, ça n’a plus d’intérêt ! En tout cas ce fut une découverte incroyable et je continuerai à suivre Luc sur la toile ou devant une cathédrale à la prochaine occasion. Luc tu es le plus grand!!! Martine

     
  2. luc arbogast est une voix exceptionnelle et je suis vraiment decue qu’il n’est pas ete selectionné ce soir. Comment continuer à l’entendre ?? C’est la première fois que je vote. L’emission the voice est ridicule car la voix elle est là. En tout cas c’est ma voice et je ferai beaucoup pour l’entendre et en réel alors, je consulte les sites pour en savoir plus. Arielle

     
    • Chère Arielle, Luc Arbogast donne pas mal d’informations sur son site dont nous donnons le lien. Il a réalisé cinq albums et se produit en concert. Nul doute que nous continuerons de l’entendre pour notre plus grand plaisir.

       
  3. Tellement en accord avec ces mots! Moi aussi j’ai voté pour la première fois de ma vie, juste parce que la voix, c’était lui. Celle qui parle de nous à travers l’histoire , qui parle de notre passé, de notre présent et de notre futur, mais surtout parce qu’il nous fait entendre un peu de ce que sera la voix des anges dans l’ au-delà!

     
  4. Je n’ai pas pu voter car je suis en Belgique et qu’il est impossible de voter d’ici mais en fait, je pense que s’il avait été sauvé cette semaine, s’il avait accompagné les autres candidats dans la tournée, il aurait été un peu en “prison”. Je pense aussi que son passage à l’émission a booster sa carrière et j’espère qu’il pourra vivre comme il l’aime encore longtemps.
    J’ai déjà jeté un oeil sur ces prochains concerts et je me tiens au courant pour éventuellement le voir lors d’un de mes nombreux passages en France.
    Glyciane

     
  5. Je ne suis pas déçue de ce départ, je suis d’avis qu’il à été éliminé parce que les coachs avaient compris que personne n’a plus rien à lui apprendre, à lui..Oui, The Voice, c’était lui.. mais qu’importe la qualité de la prestation quand on est “hors cadre” trop fort pour eux…The Voice 2nde session est terminé pour moi, ne déplaise aux publicitaires qui perdront des clients.. et encore..Vive Luc Arbogast, nous, ses fidèles, les Admirateurs de longue date,nous le retrouverons partout en France, dans la rue pour notre plus grande joie…il est resté humble et vrai, lui…!

     
  6. Je connais Luc depuis un peu + de 2 ans pour l’avoir vu à Clermont-ferrand et j’ai été complètement conquise ! Il m’a émue et surprise ! Quand j’ai vu ce gars tatoué piercé et baraqué avec une Magnifique voix comme ça j’en suis restée baba ! Je suis restée là à l’écouter chanter toutes ces chansons jusqu’à la fin ! Alors lorsque je l’ai vu dans l’émission The Voice, j’étais carrément enchantée ! Je n’avais qu’une envie, c’est qu’il gagne, mais je me doutais bien que cela ne pouvait pas arriver puisque personne n’avait rien à lui apprendre : il a déjà son style et il chante déjà merveilleusement bien ! Mais j’aurai vraiment aimé le voir aller plus loin …..

     
  7. j’ai été aussi très déçue de voir Luc partir … son chemin est devant lui et personnellement c’est quelqu’un que je prendrais infiniment plaisir à aller voir en concert. Sa voix frôle les anges !!! tant elle est exceptionnelle ! Merci à Lui et belle vie lui soit donnée. Le ciel le portera où qu’il aille et son public aussi.

    bonne journée,

    Eliane

     

LAISSER UNE RÉPONSE