Tous immortels demain (partie 3)

2
512

« Science sans conscience n’est que ruine de l’âme »

François Rabelais

La première partie de l’article se trouve ICI.

La deuxième partie de l’article se trouve ICI.

Ou en est-on dans le recherche de l’immortalité ? L’on pourrait penser que toute cette affaire est une histoire de savants fous dérobant nuitamment des morceaux de cadavres dans quelque cimetière gothique dans le fol espoir de les réanimer grâce à la foudre, alors qu’il s’agit de scientifiques raisonnables, au vu et au su de tous, dans des laboratoires…

Tout à fait raisonnable

aubrey-de-grey Tous immortels demain (partie 3)
Aubrey de Grey.

Aubrey de Grey, chercheur du département de génétique de la prestigieuse Université de Cambridge, au Royaume-Uni, l’affirme « Une fois vaincues les grandes causes de la dégénérescence humaine, l’immortalité ne sera plus qu’une formalité » ces grandes causes étant, entre autre, la mutation de l’ADN ou la mort cellulaire. Mais ce n’est pas cela qui est fascinant : ce qui est fascinant, c’est qu’aucun tollé ne s’est élevé suite à la tenue de ces propos.

Plus encore, le même Aubrey de Grey affirme qu’en théorie, nous savons comment les vaincre. La seule chose qui manque, c’est de l’argent. En réalité, tout cela est un tantinet plus compliqué.

Ce que ne dis pas Aubrey de Grey, c’est qu’en théorie, nous savons guérir le cancer ou le SIDA. La seule chose qui manque, c’est la molécule qui aura l’effet souhaité. Plus précisément encore : nous savons comment fonctionnent ces maladies, comment elles évoluent et tuent, mais sommes incapables de synthétiser le principe actif qui les contera de façon efficace.

Lire aussi :  Pierre Tchernia est décédé, adieu « Monsieur Cinéma »

Ainsi donc, on en connaît le principe. On sait aussi qu’il existe des planètes extrasolaires. Mais ce n’est pas demain qu’on y posera le pied.

La télomérase, cette amie ennemie

telomere Tous immortels demain (partie 3)
telomere

Le pire ennemi du genre humain, et son meilleur ami, est la télomérase, une enzyme.

A chaque division d’une cellule, le télomère, qui permet de la reconstituer, raccourcit. C’est, en quelques sortes, le filament de réserve de la cellule. Lorsque ce télomère est complètement usé, c’est l’ADN qui contribue directement à la régénérescence cellulaire, s’usant ainsi lui-même. C’est ainsi que sont provoquées les maladies dues à l’âge.

La télomérase permet de reconstituer le télomère, à neuf, après chaque reconstruction cellulaire. Le télomérase est très actif chez l’embryon, puis perd de son efficacité ensuite.

« C’est merveilleux ! » vous exclamez-vous donc, « que l’on m’apporte incontinent un flacon de télomérase, que je m’en injecte une forte quantité ». Oui, bien sur… Sauf que… Le télomérase, passé un certain taux, est le carburant du cancer. Pour dire clairement les choses : c’est le même télomérase qui va permettre la croissance humaine et qui va permettre la croissance de la maladie qui va tuer un bon nombre d’entre nous. La question qui se pose donc aujourd’hui est « pourquoi ? » le problème, c’est que personne n’en sait rien. Si l’on supprimait la télomérase de l’organisme, on tuerait rapidement le cancer, et son porteur par dessus le marché. Si l’on maintenait un fort taux de télomérase actif, nous aurions des légions d’immortels tués par le cancer.

Lot de consolation

albert-einstein Tous immortels demain (partie 3)
Albert Einstein

Le lot de consolation nous est apporté par la physique quantique. C’est Robert Lanza qui explique ceci :

« 1/ La mort n’existe pas dans un monde sans espace ni temps. Après la mort de son ami physicien Michele Besso, Einstein déclarait: «Il a quitté ce monde un peu avant moi. Ça ne veut rien dire. Les gens comme nous savent que la distinction entre le passé, le présent et le futur n’est qu’une illusion…» En vérité, l’esprit humain transcende les barrières du temps et de la mort.

2/ Chaque personne crée sa propre sphère de réalité et, par conséquent, il n’existe pas de matrice pré-existente dans laquelle l’énergie disparaît. Chaque personne transporte son propre appareil d’espace et de temps comme une carapace.

3/ En assumant l’existence d’univers parallèles, il y aurait un nombre infini de scénarii qui contiennent chacun une réalité physique. Tout ce qui peut se passer se déroule quelque part et la mort est exclue de ces univers parallèles.

4/ L’individu continue de vivre à travers ses enfants, amis et tous ceux qu’il a rencontré dans sa vie.

5/ La conscience d’un individu sera toujours celle du présent. Elle ne disparaît pas. »

Ceci étant dit, la physique quantique ne fait que consoler les gens de l’idée de la mort.

Lire aussi :  Chronique films d'animation : Le Magasin des suicides

Il énonce aussi d’autres solutions. Mais vu que l’une d’entre elles est la télomérase, et que les autres sont le sujet de la semaine prochaine, nous lui couperons la parole aussi poliment que possible.

Votes !

2 COMMENTAIRES

  1. La vraie conscience de la Science est d’être vouée à améliorer notre Vie …et quoi de plus noble que d’essayer d’enrayer la vieillesse et la mort qui nous pourissent la Vie!

    Alors que les français se réveillent, comme a fait d’ailleurs le Prof. Lemaitre à Montpellier ou bien d’autres qui travaillent sur le vers Elegans !.

    La France pourrait participer plus activement à ces projets d’innovation et au contraire , il faut toujours être frileux, critique ou rabat-joie!

    Les US sont plus audacieux mais sont très fermés et donc chancun reste cantonné dans son coin au lieu de conjuguer ses excellences respectives!

    Quel gachis et perte de temps où la Science devient un moyen de compétion ou de domination commerciale, contrevenant ainsi à sa vocation qui est celle de vecteur de progrès et de fraternité !

    C’est lassant et c’est surtout très nul car cela nous empêche d’avancer!

     

LAISSER UNE RÉPONSE