Vacances de la Toussaint : Occuper les enfants

0
178

Ça y est, nous y sommes. Le changement d’heure qui arrive, les toiles d’araignée dans le brouillard, le taux de sucre qui augmente considérablement. Nul doute, nous débutons aujourd’hui même les vacances de la Toussaint. Pour vous, pompes funèbres et autres professionnels du funéraire, cela veut dire, beaucoup de travail. Mais pour vous, parents pompes funèbres et autres parents professionnels du funéraire, cela veut dire, beaucoup, beaucoup, beaucoup, de travail.

Heureusement avec un minimum de créativité, – ou de fainéantise ça marche aussi-, certains loisirs entrent parfaitement dans la composition du secteur. Allez…parce que moi aussi j’ai mes propres stratégies je veux bien vous donner quelques idées.

Les films d’animation 

Nous avons, bien sur, une bonne partie des films de Tim Burton, en tête L’étrange Noel de M. Jack, Sweeney Todd, Edward aux mains d’argent, et bien sur les Noces Funèbres. Dans les plus récents de Tim Burton sur ce sujet, on trouvera également Frankenweenie, l’histoire de Frankenstein version chien. Toujours tristement coloré, toujours musicalement délicieux.

Coraline d’Henri Selick raconte l’histoire d’une jeune fille dans un monde parallèle imaginaire avec ses macabres secrets.

Un peu septique je m’étais pourtant laissée tenter, sans regret, par Paranorman, un petit garçon prénommé Norman peut voir les morts et discuter avec eux. Il tente d’empêcher la destruction de la ville par le fantôme d’une sorcière qui n’est en réalité qu’une petite fille – là je fais du spoiler- qui est aussi incomprise que lui.

Pour les plus petits il reste les classiques, type Casper, ça marche toujours et puis cela rend nostalgique les plus grands.

Lire aussi :  Reprise de concession funéraire temporaire et perpétuelle

Dans les films d’animation que je plussoie mais que je ne conseille qu’à partir de la jeune adolescence, il y a le Magasin des Suicides par Patrice Leconte issu du livre du même nom. Synopsis : Imaginez une ville où les gens n’ont plus goût à rien, au point que la boutique la plus florissante est celle où on vend poisons et cordes pour se pendre. Mais la patronne vient d’accoucher d’un enfant qui est la joie de vivre incarnée. Au magasin des suicides, le ver est dans le fruit…

Un délice macabre, à regarder sans modération et avec beaucoup de sourire.

Nous sommes d’accord les films d’animation étaient la solution numéro, celle de facilité, ou la solution finale une fois que l’on a épuisé les autres.

Il nous reste pourtant les loisirs créatifs. Il y a un an, j’ai acheté à ma fille un carnet de coloriage mandala tête de mort sur fond de fête des morts au Mexique. De quoi occuper un petit moment et de voir la magie du résultat. Modèles à télécharger en 2.3 secondes sur internet.

L’origami

Ça sauve de tout, tout le temps. Ça nous fait nous arracher les cheveux, un peu, aussi, mais surtout ça nous oblige à ralentir la cadence dans un monde qui va vite. En forme de cercueil, de chauve souris, ça ne sont pas les modèles qui manquent.

Et si tout ça ne vous suffit pas, vous pouvez toujours passer aux loisirs créatifs modèle géant. Personnellement petite, je passais beaucoup de temps au magasin de fleurs de mes parents, quelques tiges, un peu de mousse et le tour est joué. Cela stimule la création et l’imagination de jouer aux grands et je ne vous parle même pas de jouer avec la machines à impression pour les rubans…

Votes !

LAISSER UNE RÉPONSE