2 membres de l’UPFP rejoignent La Maison des Obsèques

1
534
UPFP et La Maison des obsèques

Deux premières structures publiques adhérentes de l’UPFP (Union du Pôle Funéraire Public) ont rejoint le réseau La Maison des Obsèques en ce mois de janvier 2016 : les PFI de Tours et les PFI de l’agglomération lyonnaise.

Ces rapprochements font suite à la signature, le 20 novembre dernier dans le cadre du salon du funéraire de Paris, d’un accord-cadre de partenariat entre le nouveau réseau mutualiste et l’UPFP. Concrètement, les deux structures déploieront prochainement le logo La Maison des Obsèques puis les premières offres communes du réseau.

Deux structures, 15 établissements, 120 salariés rejoignent La Maison des Obsèques
Les conseils d’administration de deux premiers adhérents de l’UPFP ont donné leur accord pour la signature d’un contrat d’enseigne entre leur structure et La Maison des Obsèques, moins de deux mois après la signature de l’accord-cadre de partenariat :

MC-Cheramy-150x150 2 membres de l’UPFP rejoignent La Maison des Obsèques
Marie-Claude Cheramy

Le Conseil d’administration de la SAEM PFI de Tours, présidé par Mme Garanger-Rousseau. Dirigées par Marie-Claude Chéramy, également présidente de l’UPFP, les PFI de Tours couvrent 15 communes ; elles comptent un centre funéraire, six agences, deux chambres funéraires et un crématorium ; elles réalisent un chiffre d’affaires de 5 millions d’euros et emploient 51 collaborateurs.

Catherine-Masson-150x150 2 membres de l’UPFP rejoignent La Maison des Obsèques
Catherine Masson

Le Conseil d’administration des PFI de l’agglomération lyonnaise, présidé par Alain Giordano. Dirigées par Catherine Masson, les PFI de l’agglomération lyonnaise comptent deux centres funéraires à Lyon et à Villeurbanne, ainsi que deux agences à Lyon, et assurent également la gestion du crématorium de Lyon. L’ensemble couvre tout le territoire de l’agglomération lyonnaise, génère un chiffre d’affaires de 6 millions d’euros et emploie 70 collaborateurs.

Lire aussi :  AdVitam, comment se faire rembourser les frais d’obsèques ?

L’accès aux atouts d’un réseau avec La maison des obsèques

Pour ces structures, le partenariat avec La Maison des Obsèques représente « une opportunité unique d’accéder aux atouts d’un réseau tout en respectant à la fois les contraintes juridiques liées au statut de SEM et les valeurs de qualité, d’éthique et de transparence qui caractérisent les adhérents de l’UPFP », explique Marie-Claude Chéramy, directrice générale de la SAEM PFI de Tours et Présidente de l’UPFP. « Rejoindre La Maison de Obsèques, c’est bénéficier de la notoriété d’un réseau national sérieux et reconnu, porteur de valeurs humanistes qui rejoignent les nôtres, renchérit Catherine Masson, directrice générale des PFI de l’agglomération lyonnaise. Pour nous c’est une évidence et ce doit être une locomotive commerciale dans un contexte concurrentiel fort ». D’autres signatures sont attendues très prochainement.

A propos de la Maison des Obsèques :
La Maison des Obsèques est le premier réseau mutualiste funéraire en France. Il est porté par une SAS à capitaux mutualistes, au capital de 30 millions d’euros, dont les actionnaires sont MGEN, Harmonie Mutuelle, Harmonie Services Mutualistes et MUTAC.

A propos de l’UPFP :
L’UPFP, Union du Pôle Funéraire Public, est la fédération professionnelle qui regroupe les opérateurs funéraires, les crématoriums, et les services des cimetières des collectivités. Elle a comme adhérents la plupart des grandes villes ou métropoles françaises, soit 500 communes représentant 13 millions d’habitants. Son rôle est de fédérer les acteurs publics du funéraire afin de défendre des valeurs essentielles : éthique, déontologie professionnelle, accompagnement de chacun quels que soient ses origines, ses croyances et ses moyens financiers.

Lire aussi :  Bernier Probis vient d’acquérir F.A.M.A. en région parisienne

1 commentaire

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.