25 ans après sa mort, Gainsbourg bouge encore

0
227

Voici 25 ans demain mercredi, Serge Gainsbourg mourait chez lui à Paris d’une ultime crise cardiaque, avant d’être inhumé au cimetière parisien du Montparnasse. Icône aujourd’hui incontournable de la chanson, nombre de publications relatent à cette occasion sa paradoxale longue course après le succès.

Le peintre, l’amateur de Boris Vian, le passionné de musique classique, le vendeur de disques pop, l’égérie de ces dames, le Gainsbarre provocateur des dernières années : tous retracent ce que furent les multiples vies de l’artiste qui fascine plus que jamais. A commencer par la somme Tout Gainsbourg (un bon millier de pages, chez Jungle Doc), signée Bertrand Dicale. Le livre du médiatique journaliste musical tient à la fois de la biographie (avec témoignages) et de l’encyclopédie thématique sur l’œuvre et ses influences.

Thèmes de prédilection, filiations littéraires et portrait encore dans Passionnément Gainsbourg (éditions du Rocher), par l’universitaire Karin Hann, dans Serge Gainsbourg, le génie sinon rien (Textuel), de Christophe Marchand-Kiss ou encore dans  la bande dessinée Gainsbourg de Dimberton et Chabert (éditions Jungle), sortie à l’automne mais qui reparaît désormais en édition collector. Aux nombreux livres parus, on ajoutera la réédition (chez L’Archipel) de La jeune fille et Gainsbourg, signée Constance Meyer, qui y raconte sa relaton avec le chanteur sur sa fin.

Bien sûr, on peut réentendre largement les chansons du chanteur prolifique. Cet anniversaire ajoute sa pierre avec le double album Gainsbourg & Co, qui rassemble pour la première fois tous ceux et celles pour qui il a écrit : évidemment Jane Birkin,  Vanessa Paradis, Catherine Deneuve, Isabelle Adjani, France Gall, Françoise Hardy, Petula Clark, Alain Chamfort mais aussi Mireille Darc, Dani ou Nana Mouskouri.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.