588.000 spectateurs pour Le marché de la mort est bien vivant

0
914

Malgré la féroce concurrence du « Mentalist », série policière de TF1 et ses 9 millions de téléspectateurs hier mardi soir, plus d’un demi-million de personnes se sont intéressées aux nouvelles façons de célébrer la mort.

Diffusé en prime-time sur France 5, le documentaire de Sylvie Deleule « Le marché de la mort est bien vivant ! » a réuni en moyenne 588.000 téléspectateurs, soit 2,2% de l’audience à cette heure. Un score correct pour un sujet délicat. A revoir en replay en suivant ce lien.

On peut reconnaître à ce film d’avoir atteint son propos : parler du marché du funéraire avec délicatesse, en se passant de tout sensationnel, tout en en présentant une certaine évolution. Car oui, ce marché est en pleine mutation. Le documentaire va chercher quelques exemples de cette tendance, façon catalogue : retransmission internet de cérémonie pratiquée par la société Afterweb Venture, cercueil personnalisé en carton, lâcher de cendres en ballon stratosphérique, tombe connectée à internet où trouver des photos du défunt, site web de courtier en enterrements…

On ne sait trop si ces exemples restent marginaux ou s’ils sont déjà représentatifs des pratiques nouvelles en vigueur. L’auteur ne le dit pas vraiment. Le néophyte peu habitué du secteur se dit en tous cas que ce monde-là a bien changé. Reste que les familles qui témoignent dans le film semblent satisfaites d’y trouver une bonne réponse à leur deuil. Et c’est bien là l’essentiel.

Un débat suivait la diffusion du documentaire, animé par la journaliste Marina Carrère d’Encausse. Étaient invités Guillaume Bailly, auteur de « Mes sincères condoléances », rédacteur à Funéraire Info, et Arnaud de Blauwe, de l’association de consommateurs UFC « Que Choisir ». Ce dernier a présenté l’étude tarifaire sur les services des pompes funèbres récemment publiée dans le magazine. Étude dont la méthode fait polémique (voir par ailleurs sur notre site). Mais dont l’animatrice de France 5 a oublié de parler. Dommage.

Lire aussi :  Inscrivez-vous gratuitement au 1er Salon du Funéraire Grand Sud

Olivier Pelladeau

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.