A 58 ans, elle veut porter l’enfant de sa fille morte

0
350

La mère d’une jeune britannique décédée d’un cancer du côlon il y a quatre ans en est certaine : avant de mourir, sa fille voulait un enfant. Elle avait même congelé trois ovules. Elle veut donc finir le travail en portant le bébé… à 58 ans.

Selon le quotidien anglais « Daily Mail », ces parents, persuadés qu’il s’agit-là des dernières volontés de leur fille de 23 ans, entendent chercher également le sperme d’un donneur.

Les scientifiques britanniques sont plutôt circonspects, face à cette histoire. Une mère portant l’enfant de sa fille morte, cela relève du cas rare. Qui plus est, le risque de fausse couche est très élevé pour la (grand) mère de 58 ans, ménopausée.

La famille doit avant tout cela régler une question supplémentaire, d’ordre légale. Elle a saisi la Haute cour de justice devant le refus des cliniques sollicitées pour procéder à l’opération. Une possibilité existerait aux Etats-Unis, un établissement ayant accepté de les aider, moyennant au moins 80.000 euros. Encore faudrait-il pouvoir faire sortir de Grande-Bretagne les ovules congelés. Ce qui s’avère pour l’instant impossible, aux yeux de la réglementation, la jeune défunte ne l’ayant pas expressément demandé de son vivant.

 

Lire aussi :  Lyon, OGF et la FRAPNA signent une convention biodiversité sur les cimetières

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.