Accueil Actualités générales

Actualités générales

Actualités générales, mais toujours funéraires (bon ok, pas toujours !)! Retrouvez ici toutes les actualités culturelles.

Isadora_Duncan_1

Isadora Duncan, une mort sur les chapeaux de roues

Une femme talentueuse, belle, riche, célèbre et élégante, septembre à Nice, sur la promenade des Anglais : Isadora Duncan. Une belle automobile, une promenade luxueuse dans une tenue élégante. Le bonheur, l’insouciance et la certitude d’un avenir heureux. S’il n’y a pas là tous les ingrédients d’une histoire qui...
vous n'êtes pas fait pour ce métier

Madame, monsieur : vous n’êtes pas fait pour le funéraire !

Aïe, parfois ça fait mal, c’est même très violent quand vous considérez que c’est votre vocation. Un jour comme ça on vous dit "vous n'êtes pas fait pour le funéraire ". Certains trouveront la remarque totalement justifiée, et d’autres que c’est un peu raide. On vous explique pourquoi, avec...
exhumation de Dali

Exhumation de Dali : sa moustache intacte !

L'exhumation de Dali a finalement eu lieu ce jeudi 20 juillet, au grand dam de la fondation qui gère son patrimoine et du musée où repose le peintre.Exhumation de Dali, sur fond d'héritage C'est suite à une demande de Pilar Abel, une femme âgée de 61 ans et qui a...
le cabinet de curiosités

Le cabinet de curiosités Vilain Défaut d’Anthony

Le truc super à la mode au XVIIIe siècle, c’est le cabinet de curiosités. Vous savez ces endroits magnifiques où l’on retrouve des antiquités mais surtout des squelettes de toutes sortes, des animaux empaillés ou encore des fossiles. Si vous avez été comme moi fan de la série Penny...
suicide d'un adolescent

Suicide d’un adolescent : un fléau d’une grande complexité

Chaque année, en France, plus de 10 400 personnes se suicident. Près de 600 d’entre elles sont âgées de moins de 25 ans ; et environ 1 000 ont entre 25 et 34 ans. 80 000 tentatives de suicide d’adolescents sont comptées. Le suicide d'un adolescent est d'une complexité sans nom.Les données...
La famille Romanov

La famille Romanov : la fin de la famille impériale le...

La famille Romanov, la famille impériale la plus célèbre de l’Histoire. Nous sommes au tout début du XXème siècle et la dynastie des Romanov vient de fêter son trois-centième anniversaire à la tête de l'Empire de Russie. Nicolas II, l'actuel empereur, est l'héritier d'une longue lignée de Tsars et...
George Romero

Mort de George Romero, auteur de La Nuit des Morts-Vivants

C’est une légende vivante du cinéma qui vient de nous quitter : George Romero, l’auteur du célébrissime « La nuit des morts-vivants », s’est éteint à l’âge de 77 ans. Il laissera une trace indélébile dans le coeur des amateurs de cinéma fantastique, et, plus largement, des amoureux du septième art.Une vie...
L’été est une saison faite pour lire. Vraiment. Des heures d’inactivité sur la plage, le beau temps, c’est le moment idéal pour re-découvrir des classiques et des grands livres. Tout cet été, plutôt que de vous proposer des nouveautés, je m’en vais essayer, de ce pas hardi qui me caractérise, de vous donner envie de lire, ou relire, des essentiels. Et on commence par un de mes préférés. Il n’y a pas que le « Seigneur des Anneaux » dans la vie, il y a aussi « le Silmarillion » et surtout « Bilbo le Hobbit ». On a souvent écrit que « Bilbo le Hobbit », que nous appellerons le Hobbit, par commodité, était le prologue du « Seigneur des Anneaux », que nous appellerons de S des A, alors que le S des A est en réalité une suite à Bilbo, commandée par l’éditeur, même si, bien sûr, le perfectionnisme de Tolkien a donné naissance au plus grand roman de tous les temps. Bilbo aux origines L’année est incertaine. John Ronald Reuel Tolkien est alors jeune enseignant de vieil anglais à la prestigieuse université d’Oxford. Il a publié deux poèmes dans des revues minuscules, écrit chaque année à ses enfants des lettres du père Noël pleine de comptes, et rédige, pour son amusement personnel, une série de contes mythologiques inspirés des sagas scandinaves. Quelques dizaines d’années plus tard, après la mort de Tolkien, son fils les compilera et les sortira sous le nom que leur avait donné son père : « Le Silmarillion ». Mais on en est encore loin, et Tolkien s’ennuie ferme. Il corrige depuis des heures des copies, tâche fastidieuse, lorsqu’il tombe sur une laissée vierge. Il s’accorde une petite pose, rêvasse, et écrit sur la feuille blanche « In a hole in the ground, there lived a Hobbit ». Tolkien dira quelques années plus tard qu’il n’avait aucune idée d’où la phrase lui était venue, ni de ce qui viendrait ensuite, ni même de ce qu’était un « hobbit ». Il se contenta de raconter au fur et à mesure que les idées lui venaient l’histoire du Hobbit Bilbo Baggins, parti courir l’aventure avec le magicien Gandalf et treize nains barbus. Bilbo multiples C’est à partir du moment ou Tolkien dessine des cartes pour situer son action que le roman prend forme et ou sa rédaction, de sporadique, devient fluide et régulière. Le premier jet s’arrête à la mort du dragon, appelé Pryftan. Le chef des nains porte alors le nom de Gandalf, qui signifie en islandais « Elfe au Bâton ». Le récit comporte beaucoup de références au futur Silmarillion, notamment l’histoire de Beren et Luthien qu’un nain raconte à Bilbo le soir de leur rencontre. Le passage avec la créature visqueuse à laquelle Tolkien faisait déjà allusion dans un de ses poèmes n’apparaît pas encore. C’est plus tard qu’il trouvera la solution de l’anneau d’invisibilité pour fluidifier des passages qu’il jugeait trop peu crédibles. Il donnera un nom à sa créature, Gollum. Le manuscrit tombe par hasard entre les mains d’un éditeur, Tolkien l’ayant prêté à une ancienne étudiante qui travaillait dans la maison Allen et Uwin, qui deviendra l’éditeur historique de Tolkien. A ce moment, le chef des nains a été rebaptisé Thorin Oakenshield, et le magicien a hérité du patronyme de Gandalf. Métamorphoses de Bilbo et naissance d’un roman culte Après maint péripéties éditoriales, le roman est édité dans une forme qui ne ressemble plus du tout à l’actuelle. Il obtient un joli succès, dû principalement au bouche à oreille, et se voit traduit dans une dizaines de langues, principalement occidentales. A l’époque, on est loin du succès colossal que le livre connaît aujourd’hui : 3000 exemplaires écoulés aux Etats-Unis font bondir l’éditeur de joie. Mais Allen et Uwin est plus que content : ils demandent une suite à Tolkien. Celui-ci leur soumet une version du Silmarillion, qui est rejetée. L’éditeur répond à l’auteur que « le public veut en savoir plus sur les Hobbits. ». Tolkien jette alors les bases du S des A, décidant de creuser un peu cette histoire d’anneau d’invisibilité, et doit pour cela réécrire certains passage du Hobbit. Le chapitre concernant Gollum est alors entièrement réécrit, la créature devenant plus sournoise, afin de symboliser le pouvoir de corruption de l’anneau unique. C’est ce chapitre que nous connaissons aujourd’hui. Tolkien a, à ce moment là, rédigé une grande partie de la présentation du S des A. Il lui reste à raconter son histoire, que l’éditeur attend. Il prend sa plus belle plume, s’installe dans son garage que sa haine de l’automobile l’a fait transformer en bureau, et commence à écrire un livre dont il ignore encore qu’il en vendra cinquante millions de son vivant, ni qu’il ne le publiera pas au Noël prochain, comme prévu, mais au bout de quatorze ans de travail acharné. « Lorsque Monsieur Bilbo Sacquet, de Cul-de-Sac, annonca qu’il donnerait, à l’occasion de son undécante-uniéme anniversaire une réception d’une magnificence particulière, une grande excitation régna dans Hobbitebourg, et toute la vile en parla. »

Relire les classiques : Tolkien, « Dans un trou dans le sol...

L’été est une saison faite pour lire. Vraiment. Des heures d’inactivité sur la plage, le beau temps, c’est le moment idéal pour re-découvrir des classiques et des grands livres. Tout cet été, plutôt que de vous proposer des nouveautés, je m’en vais essayer, de ce pas hardi qui me...

La révolution française, de la corruption à la terreur

Contrairement à une idée reçue, le 14 juillet en tant que fête nationale ne commémore pas le 14 juillet 1789, prise de la bastille, mais, lors de son institution en 1880, célébrait la Fête de la Fédération la fête qui fut célébrée au Champ-de-Mars de Paris, le 14 juillet...
morts pendant la Révolution

Combien y-a-t-il eu de morts pendant la Révolution ?

Allons enfants de la patriiiiiiiee, bref, je vous écris là posée, avant de partir chercher les lampions. Eh oui vous le savez, je reste une enfant. Voilà je suis déjà en train de digresser alors que je vous parle de quelque chose de sérieux quand même, de têtes tranchées,...

Sur les réseaux

18,107FansJ'aime
64FollowersSuivre
463FollowersSuivre
15AbonnésSouscrire