Aide au suicide : La demande spécifique des Pays-Bas

0
206

L’aide au suicide diffère de l’euthanasie au sens où le suicide assisté permet à la personne. D’avoir un environnement et des moyens nécessaires pour son suicide. C’est le « patient » lui-même qui déclenche sa mort et non un tiersLe suicide médicalement assisté permet d’aider des patients à mettre eux-mêmes un terme à leur vie à cause de souffrances jugées intolérables.

Quelques pays ont légalisé certaines formes d’aide au suicide, en France c’est la loi Léonetti sur la fin de vie qui est la plus aboutie sur la question.

Le suicide médicalement assisté est illégal dans la plupart des pays hormis quelques exceptions telles que : la Suisse, les Pays-Bas, cinq états des États-Unis et le Canada.

  • Le suicide assisté a été rendu légal en premier lieu en Suisse en 1942.
  • Pays-Bas : Légale depuis 2002.
  • États-Unis : le suicide médicalement assisté est légal dans l’Oregon depuis 1998 et est également légal dans les États de Washington, Montana, Vermont et Californie.
  • Au Canada, le suicide assisté a été rendu légal le 17 juin 2016.

En France, le suicide assisté est interdit.

Toutes sortes de procès sont en cours dans différents pays nous pensons évidemment à l’histoire douloureuse de Vincent Humbert ainsi que celle de Vincent Lambert. Mais aujourd’hui ça n’est pas de la France dont je voudrais vous parler mais des Pays-Bas.

Courrier International a publié récemment un article sur le cabinet de Mark Rutte ( gouvernement ) au Pays-Bas. Il souhaite légaliser l’aide au suicide pour les personnes âgées qui ne veulent plus vivre.  Une proposition controversée qui vient vraiment à contre courant de celles proposées jusqu’alors puisque le suicide assisté concernait surtout les personnes malades dont la souffrance n’était plus supportable, sans aucun espoir d’amélioration. Pourtant la majorité des députés semblent, contre toute attente, soutenir cette proposition.

Un projet de loi va être dessiné afin de dépénaliser cette assistance pour personnes âgées. Là encore une distinction est faite entre euthanasie et suicide assisté puisque l’euthanasie concerne uniquement les patients en souffrance.

Une affaire politique ?

Derrière tout ça, c’est le gouvernement qui s’insurge contre les libéraux-conservateurs. Le sujet est intéressant au sens où il touche à la question de l’impact du deuil traité à l’occasion des Assises le 3 Octobre dernier en France. La solitude suite au décès du conjoint, la perte de lien social, etc. conduisent certaines personnes âgées à motiver leur droit à mourir considérant leur vie comme finie et bien vécue.

La religion dans tout ça ?

On le voit très bien dans les pays conservateurs ou dans ceux où la peine de mort est encore appliquée, la mort est une punition. Pour les partis confessionnels des Pays-Bas, le débat est tout autre, il doit appuyer en faveur d’une meilleure prise en charge des soins des personnes âgées dans une population vieillissante.

Un débat qui ne fait que commencer mais qui est une vraie question d’actualité et ce, indépendamment des Pays-Bas.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.