Balavoine : 30 ans après, un commerce toujours actif

0
174
(capture Youtube)

Mort voici exactement 30 ans dans le crash d’un hélicoptère sur le rallye Paris-Dakar, Daniel Balavoine aimait la sincérité. Pas sûr que le déferlement commercial autour de cet anniversaire l’ait comblé. Par chance, il aimait aussi beaucoup rire.

Au magazine L’Express, sa sœur Claire admet que vu sa popularité, « il est normal que les gens souhaitent lui rendre hommage ».La famille y a juste mis quelques limites. Comme cette demande de ne pas voir reprise la chanson prémonitoire Partir avant les miens, jouée aux obsèques en janvier 1986. Elle regrette également que l’album de reprises tout juste sorti (avec Zaz, Florent Pagny, Nolwenn Leroy, Shy’M, Christophe…) ne reverse pas la totalité (et non qu’une partie) des bénéfices à l’association humanitaire Daniel Balavoine. Cela aurait été « décent », explique-t-elle, précisant que c’est aussi l’avis des deux enfants de la star disparue.

L’action humanitaire, c’est ce qui a mené le chanteur au Mali, début 1986, dans une opération de livraison de pompes à eau dans des villages africains. Son séjour sur le Dakar n’était que passager, lui qui y avait déjà participé comme concurrent. Il devait rentrer en France le lendemain du jour de l’accident.

Balavoine est aussi avec Coluche aux débuts des Restos du cœur. Cette genèse est racontée par le journaliste Fabien Lecoeuvre dans sa nouvelle biographie Balavoine, la Véritable Histoire (édition du Rocher). L’un des livres publiés pour l’occasion, avec Génération Balavoine (Fayard) de Didier Varrot, également auteur d’un documentaire tout récemment diffusé sur France 3.

Radios et télévisions rendent eux aussi hommage à l’artiste aux 20 millions d’albums vendus. Un nouveau best-of sort : Balavoine, 30e anniversaire. Un de plus. Les « raretés » promises sont en fait souvent des chansons de jeunesse déjà publiées, et trois maquettes exhumées, écrites pour sa collègue Catherine Ferry mais qu’il interprète.

Lire aussi :  Menace procureur général, Pilato, Funéplus...au menu du réveil funéraire du mardi 27 février 2018

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here