La bibliothèque idéale du croque-morts en dix livres

2
2090

bibliotheque2-300x200 La bibliothèque idéale du croque-morts en dix livresPour Noël, nous vous proposons dix livres, à peu près, qui, selon nous, devraient figurer dans la bibliothèque personnelle d’un croque-morts. Bien entendu, cette liste n’est pas exhaustive, elle est subjective, elle mélange l’utile et l’agréable, mais c’est une base. Vous pouvez d’ailleurs nous soumettre votre propre liste.

Cette liste est proposée dans un ordre rétro-chronologique : en commençant par la fin, donc, du dixième vers le premier.

 Note : bien qu’ils ne figurent pas dans la liste, la série des aventures de l’Embaumeur, Editions de l’Atelier Mosésu, qui met en avant un thanatopracteur, devrait être collectionnée, à notre avis, par tout travailleur de la mort fan de polar.

10 : « Le chien des Baskerville » de Sir Arthur Conan Doyle

Peu de lien avec l’univers du funéraire, me direz-vous, considérant le roman de Conan Doyle mettant en scène Sherlock Holmes, et je vous répondrai bien entendu non, aucun, en effet. Les mésaventures de la famille Baskerville punie par un chien venu de l’enfer pour les errements d’un lointain ancêtre ne concerne ni de près, ni de loin, le milieu des pompes funèbres.

Bien entendu, j’aurai pu écrire une analyse tarabiscotée sur la symbolique de la mort pour le faire entrer au chausse-pieds dans cette rubrique, mais il y a une autre raison, plus simple : ce livre a une place dans la bibliothèque idéale du croque-morts comme dans n’importe quelle bibliothèque idéale. On ne peut tout simplement pas mourir sans l’avoir lu. Voilà une excellente raison.

code-general-collectivites-216x300 La bibliothèque idéale du croque-morts en dix livres9 : « Le Code Général des Collectivités territoriales » de divers

Le CGCV est l’un des livres de droit qui droit trôner sur le bureau de tout travailleur du funéraire qui se respecte, à côté d’un manuel de législation funéraire. Ce dernier étant en effet souvent cantonné aux procédures directement liées à notre profession, il est important de le compléter par le CGCT, pour approfondir vos connaissances en gestion des cimetière, ce qui simplifiera grandement vos rapports avec les services municipaux et vous aidera à répondre à certaines questions des familles. Autres best-sellers, les livres des mêmes auteurs sur le droit fiscal, pour les successions, entre autres.

Lire aussi :  Achille Talon est plus que jamais proche du peuple

8 : « La légende de la Mort » d’Anatole le Braz

Livre ethno-culturel, recueil de fables, ce livre vous instruira et vous divertira agréablement, l’auteur ayant recueilli toutes les légendes qui se murmuraient au coin du feu dans le pays Bas-Breton autrefois, à la fin du XIXéme siècle. De quoi vous faire sourire lorsque, au vu de l’évolution de la société et des croyances entre ce livre et aujourd’hui, vous entendrez quelqu’un parler de « superstitions moyenâgeuses ».

Accessoirement, lu dans le noir avec juste une petite lumière tombant sur la page, le bouquin devrait vous ficher une frousse pas possible.

A.CHABOT-EROTIQUE-VISUEL-227x300 La bibliothèque idéale du croque-morts en dix livres7 : « Érotique du cimetière » d’André Chabot.

Ce recueil, dont on vous avait déjà dit tout le bien qu’on en pensait, vous aidera à contrer aimablement ceux pour qui les cimetières sont des endroits « pas sexy », voire « moches ». André Chabot consacre sa vie à prouver le contraire, et le livre est la quintessence de son art.

Doublé d’un sacré culot, il faut le reconnaître : faire un livre polisson publié chez un éditeur spécialiste de l’érotisme juste avec des monuments funéraires, il fallait oser.

6 : « Les médecins et la mort » d’Anne Carol

Nous vous avions dit tout le bien que nous pensions de la « Physiologie de la veuve » d’Anne Carol, excellent livre sur la guillotine, mais son livre d’avant, « Les médecins et la Mort – XIXe – XXe siècle » est encore plus éclairant sur ce vaste sujet que sont les diverses connaissances scientifiques et techniques sur la mort, les coutumes les accompagnant, leur importance. Professeur d’université, Anne Carol est toujours précise et documentée dans ses recherches, sans tomber dans le jargon incompréhensible.

Indispensable pour la culture générale.

une-révolution-rituelle-212x300 La bibliothèque idéale du croque-morts en dix livres5 : « Une révolution rituelle : Accompagner la crémation » de François Michaud-Nerard

Le livre sur la crémation par le directeur du plus prestigieux crématorium de France : celui du Père-Lachaise. A la fois document et livre d’opinion, nous avions également dit tout le bien que nous pensions de ce livre dans Funéraire Info. Plus d’un an après sa sortie, le livre est encore d’une actualité brûlante.

4 : « Le livre des religions pour les nuls » divers auteurs, First Editions

Bon, là, on triche, puisque sous la couverture de ce faux gros livre se trouve en réalité un coffret contenant « le catholicisme pour les nuls », « l’islam pour les nuls » et le « judaïsme pour les nuls ». Parce qu’à Funéraire Info, nous sommes partisans de l’idée qu’une connaissance de la théologie des religions que l’on côtoie facilite la maîtrise de cérémonies.

Lire aussi :  Les mots de la fin de Catherine Guennec : les dernières paroles surprenantes

La collection Pour les Nuls est rédigée par de grands spécialistes, et, si ils sont destinés à une initiation complète et claire à leur sujet, ils constituent également d’excellents aides-mémoires.

la-petite-mort-150x150 La bibliothèque idéale du croque-morts en dix livres3 : « La petite mort » de Davy Mourier

une bande-dessinée dont nous vous avions dit le plus grand bien dans Funéraire Info, avec une interview de l’auteur. Nous persistons, et si les aventures de cette Petite Mort qui rêve de devenir fleuriste ne vous apprendrons rien sur votre métier, elle assure un autre aspect important, voire crucial : vous faire rire et vous détendre après une journée de travail particulièrement chargée.

C’est aussi le cadeau idéal à offrir à vos amis, ceux qui ne se sont toujours pas remis de la mort de Pierre Desproges.

lelivredelamort_recto-186x300 La bibliothèque idéale du croque-morts en dix livres2 : « Le Livre de la mort » Edouard Ganche

Édouard Ganche (1880-1945), fils d’un médecin de campagne, fut confronté dès son plus jeune âge à la souffrance d’autrui, à la déchéance physique et à la mort. Le décès prématuré de ce père dont il espérait suivre les traces le marqua profondément. Il n’avait alors que 12 ans. L’indignation résignée que lui inspirait le lot commun de l’humanité culmina sur le plan littéraire avec Le Livre de la Mort qu’il fit paraître en 1909. Empruntant à l’école décadente ses thèmes et son style, il s’attacha à y brosser de façon poignante un panorama complet et accablant des manifestations de la mort, sous ses aspects les plus anodins comme les plus repoussants.

Pur chef d’oeuvre, le meilleur livre sur la condition mortelle jamais écrit.

1 : « Inconnu » d’Inconnu, date de publication inconnue

Le livre ultime que tout croque-morts devrait avoir dans sa bibliothèque personnelle, qui combinerait à la fois informations pertinentes et décontraction apparente, n’a pas encore été écrit.

Mais j’y travaille…

2 COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here