Cancers de stars : le spectacle continue

1
612

Question : pourquoi se mêler publiquement de la fin de vie des autres, fussent-ils des vedettes ? Après les déclarations fracassantes de Michel Drucker dimanche sur le temps qu’il reste à vivre à Michel Delpech et son cancer, et la réaction agacée de la famille du chanteur, David Hallyday et Céline Dion ont aussi ouvert les vannes.

Certes, dans le monde musical ultra-concurrentiel, il est bien difficile d’exister. Mais qu’allait donc twitter David Hallyday ces dernières heures « RIP Michel Delpech », ajoutant la fausse information à une effervescence médiatique que la belle-fille du chanteur de « Pour un flirt » tente d’éteindre. « Arrêtons », a-t-elle demandé lundi dernier. David Hallyday a précipitamment retiré son message, mal parti qu’il était, ce tweet frayant son chemin sur les réseaux sociaux.

Cette médiatisation du cancer et de son évolution, Céline Dion en a fait un feuilleton. Son René Angélil de mari (et ancien manager) vit sa tumeur à la bouche avec des hauts et des bas. Surtout des bas. Sur la chaine américaine ABC, elle déballe tout : « Il se bat vraiment dur. Il ne peut pas utiliser sa bouche, il ne peut pas manger, donc je le nourris. Il a une sonde d’alimentation et je dois le nourrir trois fois par jour. Je le fais moi-même. Je nourris mon mari… et je nourris mes enfants ». Pour s’en occuper, elle délaisse les scènes, exception faite d’un concert à Las Vegas le week-end dernier, avant de retourner à son chevet.

Dans ce grand show de la mort, l’acteur britannique John Hurt (« Harry Potter », « Elephant Man », « Alien ») en a remis une couche hier. A 75 ans, il a annoncé qu’on lui a diagnostiqué un cancer du pancréas. Mais pas de problème, il continue sa carrière. Et annoncer la maladie semble faire partie intégrante de son travail. Le spectacle continue.

Lire aussi :  Lyon, OGF et la FRAPNA signent une convention biodiversité sur les cimetières

1 commentaire

  1. Peut-être veulent-ils nous montrer que, tous célèbres qu’ils soient, ils n’en sont pas moins des êtres humains comme les autres et que le fric n’empêche pas la maladie. Drucker a beau avoir prétendu que c’est Michel Delpech en personne qui lui avait demandé de « parler de lui », ce déballage sur les problèmes de santé du chanteur n’en est pas moins choquant.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.