Cancers de stars : le spectacle continue

1
592

Question : pourquoi se mêler publiquement de la fin de vie des autres, fussent-ils des vedettes ? Après les déclarations fracassantes de Michel Drucker dimanche sur le temps qu’il reste à vivre à Michel Delpech et son cancer, et la réaction agacée de la famille du chanteur, David Hallyday et Céline Dion ont aussi ouvert les vannes.

Certes, dans le monde musical ultra-concurrentiel, il est bien difficile d’exister. Mais qu’allait donc twitter David Hallyday ces dernières heures « RIP Michel Delpech », ajoutant la fausse information à une effervescence médiatique que la belle-fille du chanteur de « Pour un flirt » tente d’éteindre. « Arrêtons », a-t-elle demandé lundi dernier. David Hallyday a précipitamment retiré son message, mal parti qu’il était, ce tweet frayant son chemin sur les réseaux sociaux.

Cette médiatisation du cancer et de son évolution, Céline Dion en a fait un feuilleton. Son René Angélil de mari (et ancien manager) vit sa tumeur à la bouche avec des hauts et des bas. Surtout des bas. Sur la chaine américaine ABC, elle déballe tout : « Il se bat vraiment dur. Il ne peut pas utiliser sa bouche, il ne peut pas manger, donc je le nourris. Il a une sonde d’alimentation et je dois le nourrir trois fois par jour. Je le fais moi-même. Je nourris mon mari… et je nourris mes enfants ». Pour s’en occuper, elle délaisse les scènes, exception faite d’un concert à Las Vegas le week-end dernier, avant de retourner à son chevet.

Dans ce grand show de la mort, l’acteur britannique John Hurt (« Harry Potter », « Elephant Man », « Alien ») en a remis une couche hier. A 75 ans, il a annoncé qu’on lui a diagnostiqué un cancer du pancréas. Mais pas de problème, il continue sa carrière. Et annoncer la maladie semble faire partie intégrante de son travail. Le spectacle continue.

Lire aussi :  Réception de familles après les obsèques : un travail de deuil essentiel

1 commentaire

  1. Peut-être veulent-ils nous montrer que, tous célèbres qu’ils soient, ils n’en sont pas moins des êtres humains comme les autres et que le fric n’empêche pas la maladie. Drucker a beau avoir prétendu que c’est Michel Delpech en personne qui lui avait demandé de « parler de lui », ce déballage sur les problèmes de santé du chanteur n’en est pas moins choquant.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here