Carnet de route d’un étudiant en thanatopraxie (3)

0
1323

On dit que la vie est faite de rencontres et c’est le cas. Cette semaine, ces « rencontres » ont activement participé à la vie de l’école. En effet, le centre de formation TAT a vu défilé entre ses murs de nouveaux formateurs, des passionnés, tous plus intéressants les uns que les autres.

Patrice Di Cioccio, formateur à l’IFFPF et pour FFADL, est venu nous parler de législation funéraire et psychologie du deuil. Qu’il fut bien agréable d’avoir pu échanger et débattre avec lui de sujets aussi variés que le conseil funéraire ou les démarches après décès et d’avoir pu confronter des idées et des expériences professionnelles communes.

Sébastien Boukhalo, Thanatopracteur et gérant de SARL, installé en Dordogne, nous a initié (théoriquement bien entendu) à l’art restauratif et au drainage veineux.

Quant à Stéphane Beurton, c’est en qualité d’entrepreneur Haut-Saônois, spécialisé dans le domaine du nettoyage et de la désinfection funéraire, que ce dernier est intervenu. Nous avons pu étudier avec lui l’hygiène et la sécurité ainsi que le traitement et le processus d’élimination des DASRI.

Autant de thèmes abordés dont la valeur est loin d’être négligeable pour réussir l’examen théorique en novembre prochain, d’où l’importance (et j’en reviens a ma première chronique) d’avoir des formateurs toujours en activité et sur le marché du travail.

Concernant justement le concours, et pour finir, je tiens à rappeler que les inscriptions sont ouvertes depuis le 11 septembre dernier sur le site www.siec.education.fr, le site de la maison des examens (rubrique « votre concours », puis « concours ministériel hors éducation nationale » et enfin « ministère des affaires sociales et de la santé »). Ces dernières seront closes le 21 octobre 2014.

Mickaël CURTI

Lire aussi :  OGF: Inauguration du crématorium de Beaucaire
Curti Carnet de route d'un étudiant en thanatopraxie (3)
Mickaël CURTI

 Pour en savoir plus: le Centre de formation Thanatopraxie Art et Technique dans le Doubs à Belleherbe, sous la direction de Claire Sarazin et Frédéric Vuillemez.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here