Carnet de route d’un étudiant en thanatopraxie

1
1708

Je m’appelle Mickaël. Comme la plupart des professionnels du funéraire, je suis arrivé dans ce milieu un peu par hasard. Après des études d’agronomie et d’environnement, c’est d’abord en qualité de porteur-chauffeur que j’ai fait mes premiers pas dans le monde des pompes funèbres. De formations internes en sessions de formations, j’ai passé le niveau 4 d’assistant – conseiller funéraire en 2007, poste que j’ai occupé plusieurs années dans une entreprise de Bourgogne.

Aujourd’hui c’est passionné par ce corps de métier que j’ai décidé de me lancer dans le monde de la thanatopraxie. Depuis peu contributeur pour Resonance magazine et Funéraire-Info,j’ai eu,dans ce cadre, l’occasion de m’entretenir avec des professionnels qui m’ont conforté dans mon choix en me transmettant, volontairement ou non d’ailleurs, leur amour pour la profession.

Je m’apprête donc à intégrer une école de thanatopraxie, le Centre de formation Thanatopraxie Art et Technique dans le Doubs (25), sous la houlette de ses 2 directeurs, Claire Sarazin et Frédéric Vuillemez.

Curti Carnet de route d'un étudiant en thanatopraxie
Mickaël CURTI

J’attends énormément de ces trois mois de théorie. La qualité de l’enseignement dispensé par des formateurs toujours en activité est selon moi un point positif à ne pas négliger. Les liens tissés depuis ces dernières années avec Claire Sarazin et son implication personnelle dans la formation des étudiants me font penser que cette école peut m’apporter les connaissances nécessaires pour la validation du concours en novembre prochain.

Bien conscient qu’un trimestre de formation reste court étant donné la quantité astronomique de connaissances à absorber, j’ai pris la liberté d’investir dans des ouvrages de théorie et de commencer un peu à traiter le programme, toujours dans un souci de réussite.

Par cette suite de chroniques hebdomadaires intitulées « carnet de route d’un étudiant en thanatopraxie » j’espère pouvoir retranscrire au mieux aux lecteurs de Funéraire-Info,mes impressions, mon état d’esprit mais aussi mes doutes et mes interrogations tout au long des semaines à venir.

Je tiens à remercier Éric de Funéraire-Info qui m’a offert la possibilité de m’exprimer sur ce sujet et vous donnes rendez-vous pour le compte-rendu de la première semaine de cours!

Mickaël CURTI

1 commentaire

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here