Carnet de route d’un étudiant en thanatopraxie (5)

0
1326

Voilà, nous y sommes. Le premier mois de cours est achevé. C’est fou la vitesse à laquelle passe le temps. Nous avons clôturé le programme de thanatopraxie il y a quelques jours et voyons s’approcher a grand pas la date fatidique du 27 novembre, non sans appréhension. Malgré tout, cette dernière semaine nous a permis de découvrir la profession sous un aspect un peu plus ludique. En voici le résumé.

Frédéric Vuillemez, notre directeur et formateur, entre deux cours de gestion et de comptabilité, nous a formé à l’art du moulage. Nous nous sommes amusés à tester cette technique sur nous, en utilisant de l’alginate et du plâtre. Les résultats sont bluffants. Nous avons pris aussi conscience de la difficulté de reproduire ce travail sur le corps d’une personne défunte (photo: moulage de main par Océane).

Installer une personne dans une housse mortuaire et/ou effectuer une mise en bière seul, n’est pas acte aisé pour les novices que nous sommes. Malgré le fait que ceci ne rentre pas dans le programme de formation, nous avons tous apprécié de pouvoir passer une demi-journée a s’entraîner à ces manipulations que nous pourrions être amené à reproduire dans notre future carrière.

A l’instant où je rédige cette chronique, nous sommes jeudi. Dimanche, mes camarades et moi-même, partons pour la faculté de médecine d’Angers afin de suivre les cours du Professeur Mercier, neurochirurgien et anatomiste. Une belle entrée en matière pour attaquer la médecine, certainement la partie la plus complexe de notre formation (pour ma part).

Nous aurons l’occasion d’y rencontrer Michel Guénanten, Thanatopracteur, bien connu du milieu thanatopraxique, qui va, pendant quelques jours, nous prendre sous son aile et nous faire profiter de ses connaissances.

Ma prochaine chronique retracera en détail cette semaine particulière. A la semaine prochaine.

Mickaël CURTI

Curti Carnet de route d'un étudiant en thanatopraxie (5)
Mickaël CURTI

 Pour en savoir plus: le Centre de formation Thanatopraxie Art et Technique dans le Doubs à Belleherbe, sous la direction de Claire Sarazin et Frédéric Vuillemez.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here