Carnet de route d’un étudiant en thanatopraxie (7)

1
1190

Voilà maintenant quelques jours que nous sommes rentrés de la faculté d’Angers où nous avons pu suivre, avec attention, les cours du Professeur Philippe Mercier et de Michel Guénanten.

La semaine de cours qui a suivi fut plutôt placée sous le signe de la révision et du travail de groupe, largement appréciable étant donné la concentration d’informations à assimiler en anatomie. Ce fut en effet, l’occasion de reprendre point par point chaque élément du programme, de comparer nos notes, parler de nos points faibles et essayer d’y remédier tous ensemble.

L’irrationnel devient logique, l’abstrait nous apparaît alors beaucoup plus concret.

Je me suis, personnellement, découvert une véritable passion pour l’anatomie. Le corps humain est une mécanique incroyable. En observant de plus près toutes ces planches anatomiques on s’aperçoit à quel point tout est lié. L’irrationnel devient logique, l’abstrait nous apparaît alors beaucoup plus concret.

Le fait d’étudier, un à un, les organes qui composent un être humain et pouvoir les imaginer s’imbriquer, les uns dans les autres, comme dans un immense puzzle mental, est une incroyable satisfaction.

Parallèlement à ça, nous avons eu le plaisir d’accueillir à nouveau, dans les locaux de l’école, le Haut-Saônois Stéphane Beurton, de la société NDF, qui est venu nous parler, entre autres, de chimie analytique, traitement de déchets et incubation de virus. L’occasion pour nous de profiter de ses connaissances en médecine légale et de prendre un peu d’avance sur cette partie du programme.

En effet, cette dernière est la prochaine grande ligne droite avec, bien-sûr, l’histologie, la toxicologie et l’anatomie pathologique qui auront certainement matière à faire l’objet d’une prochaine chronique.

Lire aussi :  FÉDÉRATION FRANÇAISE DE CRÉMATION, communiqué Toussaint 2018

A la semaine prochaine.

Vous avez loupé un épisode? Ils sont disponibles ici!

Mickaël CURTI

Curti Carnet de route d'un étudiant en thanatopraxie (7)
Mickaël CURTI

Pour en savoir plus: le Centre de formation Thanatopraxie Art et Technique dans le Doubs à Belleherbe, sous la direction de Claire Sarazin et Frédéric Vuillemez.

1 commentaire

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.