Ce n’est qu’un au revoir

3
1615
Guillaume Bailly Funéraire Info

Au moment où je commençai à Funéraire Info, je savais que ce moment arriverait : il est temps pour moi de vous dire au revoir.

Hier

Il y a cinq ans et demi, j’avais été embauché par Afterweb-Venture pour m’occuper d’une partie rédactionnelle du site Mémoire des Vies, avec un éclairage professionnel. A l’époque, l’information funéraire sur le web était quasi inexistante, et les professionnels en étaient demandeurs.

Très vite, il apparut que le mélange des genres, sur un site mémoriel, ne fonctionnait pas. Les particuliers se demandaient ce que venaient faire ces articles très secs, emplis de textes de lois austères, et les professionnels avouaient un certain malaise à parler ainsi boulot devant les familles.

Eric, le patron d’Afterweb, décida alors de scinder le site : Mémoire des Vies reviendrait à sa vocation mémorielle, et l’information pour les pros aurait son support. Funéraire Info était né.

Je vous passerai l’opiniâtreté qu’il fallu pour nous imposer. Le milieu du funéraire est dur, s’y imposer exige que l’on montre patte blanche, mais, petit à petit, nous nous sommes imposés. Avec deux recettes simples : on ne lâche pas l’affaire, et on ne raconte pas n’importe quoi.

Aujourd’hui

Comment résumer ces cinq années ? C’est mission quasi impossible, tant elles furent riches d’enseignements, de rencontres et d’expérience.

Au final, je laisse derrière moi 3449 articles, chroniques, revues de presse et publications diverses. J’aurai publié deux livres, le troisième arrive. J’aurai aussi fait des rencontres passionnantes, noué des amitiés réelles, et quelques inimitiés solides. Ce n’est pas un métier où on ne peut se faire que des amis, et certains auront certainement un petit sourire.

J’aurai accumulé plein de souvenirs inoubliables, mais ceux-là, je les garde.

Et demain

Funéraire info reste entre de bonnes mains. Sarah et Mélanie ont su à leur tour apporter leur ton et leur point de vue au journal du funéraire, et c’est en toute confiance que je leur laisse la place. Funéraire Info, dans les prochains temps, sera certainement différent, mais saura aussi rester lui-même. L’ADN ne change pas, le journal grandit, c’est tout.

Pour ma part, je quitte donc à la foi Funéraire Info et le milieu du funéraire. En octobre prochain, je vais avoir le plaisir d’intégrer l’équipe de Vaping Post pour parler, justement, de vape. La cigarette électronique, improprement nommée, a changé ma vie en même temps qu’elle est devenue une passion, et l’opportunité d’en faire un métier était une perspective que je ne pouvais pas refuser.

Peut être aussi ais-je enterré trop de fumeurs parti prématurément pour ne pas essayer d’en sauver.

Mais tout ne s’achève pas là. Je ne serais jamais très loin de Funéraire Info, et il est fort probable que, de temps à autres, je passe une petite tête et glisse un petit article. Quand au funéraire, qui sait de quoi la vie sera faite, et si je n’y reviendrai pas un jour.

En fait, le plus tard possible, j’espère, je suis certain d’y revenir au moins une dernière fois, comme nous tous. Et, d’ici là, je n’oublierai pas les quinze années que j’aurai passé au sein de la profession, à faire mon métier, ni tout ce que je vois dois, Eric, Sarah, Mélanie, toutes celles et tous ceux que j’ai côtoyé durant ces années, et vous qui m’avez lu.

Merci.

Guillaume Bailly

3 COMMENTAIRES

  1. Bonsoir… et au revoir, Guillaume. Peut-être et je l’espère, à bientôt. J’ai eu beaucoup de plaisir à lire tes articles et tes livres, tu vas me manquer. Enfin, je me console en sachant que tu changes d’équipe pour un sujet qui te passionne. Bon vent, tous mes voeux de réussite dans cette nouvelle « aventure ». Bises
    Isabelle Thomas
    https://www.facebook.com/marie.girod60

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.