Cercueils Bernier, nos clients ne seront pas impactés par l’incendie

2
1153
Incendie Bernier probis

Alors que les équipes commerciales et dirigeantes de Bernier-Probis avaient fait forte impression la semaine dernière au Salon funéraire Paris 2015, deux incendies ont touché l’usine de cercueils Bernier, à Saint-Jory-Las-Bloux, en Dordogne, dans la nuit de jeudi à vendredi, vers minuit et quart.

Aurélie et Olivier Bernier nous confirme que la production reprendra dès lundi prochain, ce vendredi étant consacré à la remise en état du site avec l’aide des quelques 70 collaborateurs. Les clients ne seront pas impactés et les commande honorées car l’entreprise possède quelques 12 plateformes de stockage et de distribution assurant un service à la carte et des dépannages sept jours sur sept. Et seul un quart du stock de matière première est parti en fumé. Du pin et du chêne.

Il n’y a donc pas de chômage technique, d’autant moins que la partie production n’a pas été touchée par l’incendie.

Retour sur une nuit chaude

0h15 ce matin, un voisin alerté par les crépitements a donné l’alerte, entraînant l’intervention de quelques soixante sapeurs-pompiers du SDIS24 venant de plusieurs casernes. Le sinistre a été circonscrit vers 4 heures du matin. Les trois foyers ont démarré simultanément dans un local de stockage, et un espace de stockage intermédiaire. Ils sont partis en fumée. Les images sont impressionnantes.

Les doutes d’Olivier Bernier

Olivier Bernier, que nous avons joint par téléphone, évoque un « incendie criminel » du fait des trois départs de feu relativement éloignés et l’absence d’installation électrique. L’émotion étant palpable dans ses propos, l’entreprise étant intégré complétement dans la vie de la communauté depuis de nombreuses années. Elle emploie de nombreux salariés tout en gardant une proximité avec les collaborateurs. Une enquête de gendarmerie a été diligenté.

Lire aussi :  Pourquoi le prix des cercueils va augmenter ?

2 COMMENTAIRES

  1. Les doutes exprimés à juste titre par Monsieur BERNIER après analyse objective des conditions du sinistre sont une fois de plus la preuve d’une absence de responsabilité collective et de respect des intérêts de notre nation au-delà d’une atteinte portée à des intérêts privés.
    Qu’un tel désastre soit la conséquence de l’acte d’un individu isolé qui, par vengeance, n’hésite pas à mettre en péril l’emploi de salariés qui ont la chance dans la conjoncture actuelle d’occuper un emploi stable ou de quelque organisation qui chercherait à affaiblir un des plus beaux fleurons de l’industrie française du cercueil, il y a tout lieu de s’inquiéter des méthodes auxquelles ont recours tous ceux qui , quelles que puissent être leurs sombres motivations, privilégient l’intimidation et la violence gratuite à la discussion, à la négociation voire à la confrontation intellectuelle ou commerciale.
    Il est tellement plus facile de ruiner les efforts de tous ceux qui réussissent ou tentent de réussir…
    A ma petite échelle, alors que j’essaie avec quelques autres promoteurs de vulgariser le cercueil en carton pour tenter d’implanter cette activité en France et faire de notre nation un pays d’avant-garde en ce qui concerne la conception et la fabrication de cet article demandé par de plus en plus de consommateurs, nous subissons les pires obstacles d’intervenants divers qui plutôt que nous aider à expérimenter notre concept pour tirer de notre expérience tout ce qui permettrait de valider notre choix stratégique afin de le décliner en terme de production industrielle locale, préfèrent semer notre chemin d’embuches et de chausse-trappes.
    Méthodes dilatoires de certains qui généralement n’ont pas à se soucier des échéances financières de fin de mois, mise en exergue de faux problèmes lorsque sont apportées des solutions à de vrais problèmes, paris stupides et gratuits de certains misant sur la disparition programmée des promoteurs du cercueil en carton par assèchement financier voire, ce qui est plus grave, appels téléphoniques anonymes pour conseiller de « levier le pied » sur l’effort commercial dans la promotion des cercueils en cellulose…
    Tout cela, Monsieur BERNIER, est naturellement bien loin des desseins abjects de ceux qui pourraient avoir porté atteinte à votre entreprise mais de tels comportements sont révélateurs d’un état d’esprit qui tend à gangréner notre pays en faisant fi de nos valeurs fondamentales tout en bafouant les lois de la République…
    Je vous souhaite bon courage Monsieur BERNIER et, au nom de la solidarité, appelle toutes les pompes funèbres à vous soutenir dans cette période difficile à la fois pour vous et pour vos collaborateurs. Si certains ont voulu vous affaiblir, il faut, avec l’aide de vos partenaires commerciaux, que vous sortiez plus fort de cette épreuve.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.