C’est la rentrée sur Funéraire Info

0
1144

C’est la rentrée ! Date (un peu) arbitraire, ou la plupart d’entre nous sont rentrés de vacances et de retour à la machine à café, pardon, au travail. Alors, comment s’annonce cette rentrée ?

rentree C'est la rentrée sur Funéraire InfoRentrée nombriliste

Comme on est rarement aussi bien servi que par soi-même, commençons par la rentrée de Funéraire Info. On peut la résumer ainsi : il ne va rien y avoir de nouveau, et vous n’allez pas le remarquer. « Pardon, mais si il ne se passe rien, on va le voir » Non, j’ai dit qu’il n’y aurait rien de neuf, d’une, et que vous auriez l’impression du contraire. Explication.

Vous n’avez pas été sans remarque, à moins que vous ne fûtes distrait(e)s, que Funéraire Info a déjà proposé sa nouvelle formule, en mai dernier, pour notre anniversaire, en fait. Depuis, nous nous approprions ce nouvel outil, bien plus puissant et performant que l’ancienne formule. Et nous pouvons dire que nous l’avons bien en main, à présent. Vous verrez ainsi apparaître, lorsque l’occasion se présentera, des diaporamas, par exemple.

Et nous allons également mettre en avant le forum. Outil très utile, il est à votre disposition.

Rentrée du funéraire

Cette année risque d’être riche en informations. Outre le salon de Lyon, Funexpo, dont nous sommes partenaires et ou vont se dessiner les tendances et les nouveautés du secteur, l’actualité générale sera également fournie. Législation, vie des entreprises, fusions, acquisitions, de nombreuses choses semblent être sur le feu, et on vous en parlera dès que a frémira.

Mais l’actualité du funéraire, c’est aussi la vôtre : nouveau funérarium ? Nouvelle agence ? Une action ou une initiative originale ? Tout cela a de la place dans Funéraire Info. N’hésitez pas à prendre contact avec nous. Détail d’importance : c’est gratuit.

Lire aussi :  Devenir franchisé Philae service funéraire !

Rentrée politique

Là, ça se complique, puisque, ce matin, fièrement, tandis que je rédigeais cet article, le premier ministre annonçait la démission du gouvernement. Et le président de la république demandait à l’ancien premier ministre juste démissionnaire de devenir le nouveau premier ministre et de former un nouveau gouvernement.

Chacun a sa lecture de l’information. Mais quelqu’un qui vient expliquer qu’il démissionne tout le monde mais que lui reste en place, j’appelle ça une charrette. Peu importe : la situation était intenable pour Manuel Valls, il l’a résolue, et tout ça ne nous concerne pas. Ou plutôt, si.

Parce que Marisol Touraine, désormais ancienne ministre de la santé, devait proposer une loi visant à lever l’interdiction des soins de conservation sur les défunts atteints du HIV et d’hépatites. Marisol Touraine sera-t-elle demain à nouveau ministre ? Et si non, son ou sa remplaçant(e) partager-t-il son point de vue ? Autrement dit : quid du projet de loi ?

Autre sujet d’interrogations, juste avant sa « démission », le trublion Arnaud Montebourg travaillait sur un projet de loi visant à libéraliser les « professions réglementées ». Jusqu’à preuve du contraire, la plupart des professions du funéraire sont réglementées.

Saura-t-on un jour si il était prévu que l’on puisse acheter des cercueils à Carrefour ou Auchan ? Si les chauffeurs de Taxis auraient pu pratiquer des transports de corps ? Si les pharmaciens auraient pu procéder à des soins de conservation ? Ou bien si, au delà des dogmes, les spécificités et le savoir-faire nécessaire de notre profession auraient été laissés intacts ?

En un mot, une saison 2014 – 2015 qui s’annonce passionnante.

Lire aussi :  Salon Funéraire Grand Sud, les exposants et inscription des visiteurs

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here