Chansons pour les obsèques d’un père

0
40182
musique obsèques

Les Maîtres de Cérémonies sont parfois embêtés pour proposer aux familles des musiques adaptées aux circonstances à l’occasion d’obsèques. Chaque mercredi, Funéraire Info vous propose une playlist thématique. Aujourd’hui : les pères.

Ces chansons sont un panorama non exhaustif des principales chansons, connues ou plus confidentielles, portant sur le sujet de l’absence d’un père, qui peuvent être diffusés pendant des obsèques. Certaines peuvent apparaître hors-sujet, comme « T’en va pas », qui parle de divorce et non du décès d’un père, mais nous les avons introduites ici parce qu’elles peuvent correspondre à certaines situations. D’autres, comme « Papaoutai », ont un sens qui leur est conféré par l’histoire de la chanson. Si le père de Stromae était ainsi « volage », comme l’expliquent les biographes du chanteur, il a également perdu la vie lors du génocide Rwandais. La chanson peut correspondre de cette manière à certaines occasions manquées. Les chansons de Michel Sardou, qui a souvent parlé de son père dans ses etxtes, prennent pour thématique la réalisation des espoirs que le père a placé dans son fils, la fierté et la transmission.

Musique pour l’enterrement d’un père

Les femmes ne sont pas en reste, de Céline Dion pour qui les succès sont amoindris sans la présence d’un père, à l’admiration d’un père protecteur pour Chimène Badi ou Lynda Lemay.

S’il n’est pas possible de connaître par cœur les textes et thèmes de chaque chanson pour chaque thématique, le maître de Cérémonies devra cependant prendre le temps de les écouter et de faire une pré-selection des titres qu’il proposera à la famille en fonction de ce qu’il sait d’elle. Pour un père âgé de 90 ans qui s’est endormi paisiblement dans son lit entouré de tous ses proches, par exemple, Tino Rossi apparaîtra comme la meilleure suggestion, et Stromae sera à proscrire, entre autres.

Les prochains articles de la série porteront sur les mères, grand-pères et grand-mère, frères et sœurs.

Proposition de chansons pour des obsèques

Daniel Guichard, « Mon vieux »

« Dire que j’ai passé des années
A côté de lui sans le r’garder
On a à peine ouvert les yeux
Nous deux. »

Céline Dion, « Parler à mon père »

« Je voudrais décrocher la lune,
Je voudrais même sauver la terre,
Mais avant tout,
Je voudrais parler à mon père, parler à mon père. »

Lynda Lemay, « Le plus fort c’est mon père »

« Comment t’as pu trouver
un homme qui n’a pas peur
qui promet sans trembler
Qui aime de tout son coeur
Jle disai y’a longtemps
Mais pas d’ la même manière
T’as d’la chance maman
Le plus fort c’est mon père »

Stromae. « Papaoutai »

« Un jour ou l’autre on sera tous papa
Et d’un jour à l’autre on aura disparu
Serons-nous détestables ?
Serons-nous admirables ?
Des géniteurs ou des génies ?
Dites-nous qui donne naissance aux irresponsables ?
Ah dites-nous qui, tient,
Tout le monde sait comment on fait les bébés
Mais personne sait comment on fait des papas »

Aldebert, « Mon Père ce Héros »

« Tout doucement la vie s’avance
Evidemment…
Quelques soient les distances
C’est à toi que je pense
Mon père ce héros
Le moral à Zorro »

Tino Rossi, « Oh mon papa »

« Oh ! mon papa, si beau, si doux, si merveilleux
Il comprenait la moindre de mes peines
Et il calmait mes larmes dans un seul baiser
Lui si gentil qu’il me manque aujourd’hui. »

Amel Bent, « Pour papa »

« J’ai honte de moi
J’ai honte d’avoir accepté
D’être loin de toi
Sans jamais te réclamer »

Elsa, « t’en va pas »

« T´en va pas
Si tu m´aimes t´en va pas
Papa si tu l´aimes dis-lui
Qu´elle est la femme de ta vie vie vie
Papa ne t´en va pas
On veut pas vivre sans toi
T´en va pas au bout de la nuit »

Christophe Maé, « Ca fait mal »

« Ca fait mal de vivre sans toi
Elle a mal et tu ne t’imagines même pas
Comme ça fait mal de rire sans toi
Elle a mal et tu ne reviendras pas
Oh non Papa, tu ne reviendras pas »

Michel Sardou et Garou, « La rivière de notre enfance »

« Ce n’est pas du sang qui coule dans nos veines
C’est la rivière de notre enfance
Ce n’est pas sa mort qui me fait de la peine
C’est de ne plus voir mon père qui danse »

Michel Sardou, « Il était là »

« Il était là, dans ce fauteuil,
Mon spectateur du premier jour,
Comme un père débordant d’orgueil
Pour celui qui prenait son tour »

Chimène Badi, « Un père »

« Il nous offre les premiers pas
D’une vie de combat
Il nous venge chaque fois
Il nous rassure tout bas »

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.