« Charlie Hebdo » : voici le temps des obsèques

0
597
(Capture d'écran BFMTV)

Après les attentats, après l’émotion, voici venu le temps du deuil. Des hommages nationaux. Des enterrements. Quatre des 17 victimes des attentats ont été inhumées ce mardi à Jérusalem et à Bobigny (Seine Saint-Denis).

Ainsi, le policier Ahmed Merabet, 40 ans, a été transporté vers 13 heures au cimetière musulman de Bobigny. Un drapeau tricolore sur le cercueil, une foule d’une centaine de proches et d’élus locaux et associatifs, l’ont accompagné. Des prières ont été récitées à la mosquée qui jouxte les lieux. Originaire de la ville proche de Livry-Gargan, ce fonctionnaire en tenue effectuait une de ses dernières rondes de rue quand les terroristes l’ont tué. Il attendait une nouvelle affectation à la police judiciaire.

Plus tôt dans la matinée, le lieutenant Ahmed Merabet était honoré dans la cour de la préfecture de police de Paris, en compagnie des deux autres policiers tués mercredi et jeudi dernier, le brigadier Clarissa Jean-Philippe (26 ans, agent municipal à Montrouge) et le lieutenant Franck Brinsolaro (49 ans), garde du corps du dessinateur Charb.

Devant leurs familles, devant des détachements en grande tenue, devant les principaux élus du pays, le président Hollande a souligné l’osmose qui a uni dimanche dans les cortèges manifestants et forces de l’ordre. Il a salué ces « symboles de la République » tombés « en martyr », « morts pour que nous puissions vivre libres ». Cités à l’ordre de la Nation, les trois victimes ont reçu la Légion d’honneur. « Ces trois fonctionnaires représentent la diversité des parcours, des origines, trois visages de la France frappés par le masque de la haine », a souligné le Président. La cérémonie officielle, solennelle a duré une heure. Clarissa Jean-Philippe devrait être inhumée en Martinique. Franck Brinsolaro le sera, lui, jeudi à Bernay (Normandie).

Lire aussi :  Suicide, croque-mort et Jawad…l’actualité du mercredi 25 avril

Au même moment à Jérusalem, les quatre hommes tombés vendredi dans la supérette casher, à Paris, étaient inhumés au cimetière du Mont-du-Repos, à la demande de leurs proches. Les corps et les familles ont été acheminés la nuit dernière. Yohav Hattab, Yohan Cohen, Philippe Braham et François-Michel Saada, enveloppés d’un simple linceul,  reposent désormais près des quatre victimes juives du jihadiste toulousain Mohamed Merah. Eux aussi ont été décorés de la Légion d’honneur. « Chaque coup porté à un Juif est un coup porté au peuple français », a expliqué pendant la cérémonie émouvante Ségolène Royal, représentant le Gouvernement au milieu des officiels israéliens. « L’antisémitisme n’a pas sa place » dans notre pays », a-t-elle poursuivi.

A 14 heures ce mardi devant l’Institut médico-légal de Paris, des proches de Mustapha Ourrad (60 ans) se sont par ailleurs réunis pour rendre hommage au correcteur de « Charlie Hebdo ». Il a été assassiné aux côtés des dessinateurs. Il sera enterré à Paris, mais jeudi, une cérémonie de veillée se tiendra à sa mémoire dans son village natal de Kabylie, en Algérie. Autre victime tombée dans les locaux parisiens de l’hebdomadaire satirique (la première), l’agent de maintenance de l’entreprise Sodexo Frédéric Boisseau (42 ans) sera enterré mardi 20 janvier à Villiers-sous-Grez (Seine-et-Marne). Comme ses autres compagnons d’infortune, il sera fait chevalier de la Légion d’honneur.

Georges Wolinski, selon son épouse, devrait être crématisé jeudi à Paris au Père Lachaise puis rejoindre le cimetière proche du Montparnasse. Une de ses phrases sera inscrite sur sa stèle. Son collègue dessinateur Tignous (Bernard Verlhac, 57 ans) sera inhumé jeudi au cimetière parisien du Père-Lachaise, selon la mairie de Montreuil (Seine-Saint-Denis). Son collègue Honoré le suivra vendredi au même endroit l’après-midi. L’économiste Bernard Maris le sera également jeudi, dans la région toulousaine, selon la presse locale. Ce sera aussi jeudi pour la chroniqueuse et psychiatre Elsa Cayat, à 12h30 au cimetière du Montparnasse. Enfin, Charb (Stéphane Charbonnier, 47 ans) devrait être enterré vendredi matin à Pontoise (Val d’Oise), selon sa compagne Jeannette Bougrab et la mairie de cette commune.

Lire aussi :  Sexe, drogue, et pompes funèbres : pourquoi vous allez cliquer sur cet article.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here