Chili : l’avion des stars du foot retrouvé crashé

0
338
(Capture d'écran site Daily Mail)

La découverte a fait sensation au Chili : 50 ans après, l’un des plus tragiques faits divers du sport vient de connaître un croyable rebondissement. Des alpinistes ont trouvé des débris de l’avion disparu qui transportait des stars du football local en 1961, à plus de 3.200 mètres d’altitude.

Ce crash était resté mystérieux jusqu’à présent. Pour beaucoup parce qu’on avait à l’époque recherché l’avion à un autre endroit de la Cordillère des Andes. L’appareil, un Douglas DC-3 de la compagnie Lan Chile, transportait 24 passagers à son bord.

Mourino-300x157 Chili : l'avion des stars du foot retrouvé crashéLe 3 avril 1961, l’avion regagnait la capitale Santiago, après que l’équipe de foot Green Cross (l’une des plus importantes du pays) a disputé un match de première division à Osorno, au sud du pays. Huit joueurs de l’équipe, l’entraineur et des proches étaient présents. Une des plus célèbres victimes était l’attaquant argentin Eliseo Mouriño.

Les alpinistes ont fait cette découverte après six jours d’une ascension peu aisée. La surprise était au bout. Des photos ont circulé ces dernières heures dans les médias chiliens. On y voit des morceaux de tôle épars, des restes du fuselage avec des numéros de série, des vêtements et des ossements. Des confirmations sont encore attendues.

Mais la sensation a cueilli le pays. Les médias ont recherché d’anciens joueurs de cette équipe pour qu’ils témoignent. L’un, rentré du fameux match sur un autre vol, est resté pantois, avec le sentiment soudain plus concret et ravivé d’être passé à côté du pire. Un autre a raconté les funérailles symboliques organisées à l’époque. Interrogé, le dernier président du club s’est souvenu que ce qui restait de l’équipe de 1961 avait continué sa saison, mais que très vite le club Green Cross avait disparu, fusionnant avec un autre.

Lire aussi :  Je quitte Funéraire Info et je vous dis, à bientôt

Le lieu précis du crash a été tenu secret, pour éviter l’affluence des curieux. Le temps aussi de pouvoir acheminer les familles des victimes qui souhaiteraient s’y rendre.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here