Chine : contre les séismes, un lit cercueil

0
304

Chine, Népal… De meurtriers tremblements de terre y ont dernièrement tué des milliers d’habitants, parfois surpris dans leur sommeil par les secousses, pris sous des gravats. Un Chinois pense avec trouvé le moyen d’augmenter ses chances de survie. Son invention : le lit-cercueil.

Il serait de mauvais esprit d’approuver : en pareil cas, le chemin du lit au cercueil est court, bien court. Le dénommé Wan Wenxi, 66 ans, retraité de son état, entend en tous cas tirer les leçons des séismes de Wenchuan, de Yushu. Son obsession : créer une zone de confinement, pour amortir les dégâts d’une part, le temps que des secouristes puissent déblayer d’autre part.

Il imagine qu’une personne ou un couple dorme tranquillement. Dès que le lit enregistre des vibrations, il se transforme en un coffre-cercueil métallique en se repliant automatiquement sur lui-même, ses occupants à l’intérieur. Les parois métalliques doivent pouvoir protéger de l’écroulement d’un immeuble, assure t-il.

Plusieurs modèles de lits-cercueils existent. Mais ils intègrent tous de quoi survivre plusieurs jours. De la nourriture, de l’eau, de quoi se soigner, un ou plusieurs masques à gaz, un extincteur, un mégaphone pour alerter les sauveteurs.

Monsieur Wenxi espère que son projet se concrétisera et pourra être commercialisé. Il est en tous cas adaptable. On peut imaginer ainsi un modèle pare-balles résistant à une intervention policière pendant une perquisition de nuit, un modèle imperméable échappant aux crues hivernales pour les maisons en bordure de rivières, voire au lit-refuge thermo régulé pour échapper aux nuits estivales de canicule. Reste qu’à se transformer en cercueil, si la protection échoue, le travail des pompes funèbres en est facilité.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.