Chronique films d’animation : L’Étrange Noël de Mr. Jack

1
467
letrange-noel-de-m-jack

Nouvelle semaine. Nouvelle grisaille. Nous allons donc aller colorer tout ça. Et si je vous emmenais dans l’univers fantasque des films d’animation en cette période d’Halloween ? Pour les enfants, oui, mais pour nous aussi. Premier jour, premiers sourires. Et si on allait revoir avec plaisir le monde merveilleusement funèbre de Tim Burton et L’Étrange Noël de Mr. Jack  ?

Voulez-vous voir un monde étrange
Où l’on aime les démons mais pas les anges ?
Suivez-nous, venez visiter

Notre magnifique cité.
Voici Halloween, voici Halloween

https://youtu.be/a-qFun2drLA

L’Étrange Noël de Mr. Jack  a pour titre original The Nightmare Before Christmas. Sorti tout droit des studios disney en 1993, il est adapté de l’histoire originale du marginal Tim Burton qui coproduit le film. L’histoire part d’un poème écrit un peu plus de 10 ans auparavant par Tim Burton lui même . Seuls trois personnages étaient alors présents : Jack, son chien zéro, et le père Noël. Jack est un personnage récurrent qui avait déjà fait son apparition dans Beetlejuice puis James et la pêche géante.

Le héro du film s’appelle Jack Skellington. Il s’agit d’un épouvantail squelettique qui vit dans la ville d’Halloween. Sa préoccupation principale est de s’occuper chaque jour de la prochaine fête d’Halloween. Lassé pourtant de cette vie, il finit par s’ennuyer et décide de quitter la ville. C’est par hasard, après une nuit d’errance qu’il découvre tout émerveillé la ville de Noël. A son retour dans sa ville d’origine, il n’a plus qu’une idée en tête : organiser le prochain Noël.

  • Skellington, le nom du héros, évoque le mot skeleton qui signifie « squelette » en anglais. Jack, son prénom est associable à Jack-o’-lantern, le nom donné dans les pays anglo-saxons au potiron évidé dans lequel les enfants font brûler une bougie le soir d’Halloween.
  • Les critiques sont mémorables et ce film ouvre la voie à d’autres films d’animation tel que les Noces funèbres quelques années plus tard.

L’Étrange Noël de Mr. Jack, tout un symbole

Ce film est une métaphore formidable de la normalité. Qu’est ce que la norme ? Pourquoi est ce que des cadeaux qui sont le bonheur pour certains, sont un cauchemar pour d’autres ? Quid de l’usurpation ? Henri Selick, le réalisateur nous parle ici de la frontière entre l’anormal et l’immoral. Entre ce qui existe et ce qui est de l’ordre de l’imaginaire. Qui doit décider du bonheur ? Tim Burton à l’origine de ce projet est une personne totalement en phase avec cette vision des contraintes morales et identitaires qu’il souhaite détruire. Il revient sur les origines même de ses autres projets tel que Edward aux mains d’argent où il dit être agacé par le fait que les gens jugent tout le monde. En ce sens, il appelle simplement à une seule chose : La tolérance.

L’étrange Noel de M. Jack est un bijou de l’animation. Il est classé 5ème sur la liste des meilleurs films de 1994 ( date de sortie française) Repris dans les jeux vidéos ( Kindgom Hearts ) une version remasterisée est apparue en 2007 (chansons interprétées par Marylin Manson, les Fall out boy, entre autres) Même les Simpson dans l’étrange rêve d’Homer ( BD) font écho à ce film.

22 ans après sa sortie française, tout le monde ou presque connaît ce film d’animation qui commence à transparaître vers une nouvelle génération. Présents dans les parcs d’attraction des studios Disney à travers le monde, L’Étrange Noël de Mr. Jack  est autant populaire à Halloween qu’à Noël, et plait autant aux grands petits, qu’aux petits grands.

Chronique film d’animation

1 commentaire

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.